COTE D’IVOIRE: Un FRCI tire sur un chauffeur de woro-woro à Adjamé


Flash:: ACTUALITÉ INFO NEWS COTE D’IVOIRE:: ARTICLE DE LA RÉDACTION DE KOACI

 EN COTE D’IVOIRE:

Un incident malheureux s’est produit dans l’après midi de ce jeudi à Adjamé. Un élément des Forces républicaines de Côte d’Ivoire (Frci) a volontairement ouvert le feu sur un chauffeur de woro-woro, parce qu’il aurait mal stationné.

La fusillade s’est produite, selon des témoins aux 220 logements non loin de l’agence de la CIE d’Adjamé, peu après 16 heures. Des témoignages recueillis sur place affirment cependant que cet incident est survenu à la suite d’une altercation entre un élément des Frci et un chauffeur de taxi qui aurait mal stationné son véhicule. « Lorsque le woro-woro a stationné, l’élément des Frci l’a approché, il s’est suivi des discutions entre les deux hommes. Voyant son autorité bafouée, l’élément des Frci, n’a pas hésité d’ouvrir le feu à bout portant sur le chauffeur dès qu’il a posé les pieds au sol, » a expliqué un témoin qui aurait assisté à la scène. Non contant d’avoir commis cet acte ignoble, l’élément des Frci a selon notre interlocuteur ouvert à nouveau le feu sur la foule. «Après son forfait, il a tiré sur la foule.

Plusieurs passants ont pris des balles perdues. C’était le sauve qui peut quand j’ai entendu les rafales de la kalache,» a-t-il insisté. Renseignements pris auprès d’un autre élément des Frci en faction non loin de l’ex-cinéma liberté une heure après l’incident, ce dernier a soutenu qu’il était reproché au chauffeur de woro-woro son mauvais stationnement. « Depuis un moment, les transporteurs sont interdits de stationner sur la chaussée. Depuis que cette mesure est en pratique, la circulation est devenue fluide et il y a moins d’embouteillages aux heures de pointes sur la voie,» a ajouté cet élément qui malheureusement condamne l’acte de son frère d’arme. « Il n’aurait pas du user de son arme, » a-t-il déploré, précisant que son collègue été mis en lieu sur.
Ce dernier a par ailleurs expliqué que l’incident s’est produit parce que le chauffeur aurait tenu des propos désobligeants à son collègue. Dans tous les cas le mal est fait. D’autres sources proches des chauffeurs de woro-woro affirment que leur camarade atteint de balles serait dans un état critique dans un hôpital de la place. En représailles à cet acte, Ils promettent de ne plus se soumettre désormais aux actes de rackets des Frci qui selon eux, sont en passe de battre le record des ex-Fds.

Wassimagnon, KOACI ABIDJAN

Publicités