Cote Ivoire : Urgent : Déclaration d’un Groupe de Commando Marin (FDS-CI)

Cote Ivoire : Urgent : Déclaration d’un Groupe de Commando Marin (FDS-CI)Depuis 2002, notre pays la Côte D’Ivoire est attaquée par une horde de bande armée qui tue, viole et pille jusqu’à ce jour la population ivoirienne.


Jusqu’à ce jour nous faisons face a cette attaque commanditée par la France. En dépit de cela, le Président légitime de Côte D’Ivoire, son Excellence Laurent Gbagbo nous a demandé de pardonner, ce que nous avons accepté de faire. 

En 2004, toujours avec l’aide de la France, les rebelles ont repris leurs attaques. Mangou, alors Lt Colonel, avait été l’un des fers de lance de cette résistance ce qui lui a permis de gravir des échelons dans cette armée. 

Dieu merci, aujourd’hui, il a lui-même avoué qu’ils ont fait défection. Mais nous, nous n’avons pas fais défection. Nous avons fait un replie stratégique en abandonnant tous les fronts parce qu’il fallait voir avec qui nous nous battions. Maintenant nous le savons et comme notre devoir est la défense de la nation et la protection de la population, alors nous venons pour mettre les choses dans l’ordre. 

Mais nous leur pardonnons cela. 

Pendant que le peuple ivoirien meurt chaque jour, avec viol, meurtre, assassinat, enlèvement, on nous parle de réconciliation! Nous leur demandons de se réconcilier avec eux même d’abord, ensuite de se convaincre eux qu’ils se sont réconciliés de demander au peuple de pardonner. 

Les FDS, selon les textes qui nous régissent, devons toujours respecter la légalité CONSTITUTIONELLE. Et comme ces textes n’ont pas encore changé et que la constitution a établi Laurent Gbagbo, alors nous FDS-CI, le reconnaissons comme notre Président et n’obéirons qu’à ses ordres. 

Nous ne sommes pas FRCI, nous sommes les FDS-CI. 

Nous avons lancé plusieurs messages, mais celui-ci vous appelle à vous tenir prêt. Le moment venu notre com-théâtre lancera l’appel final. 

Chers frères d’armes, l’heure est venue pour nous de dire non à l’impérialisme et oui au peuple. L’heure de DIEU a sonné. Nous ne nous sommes pas battus, nous avons seulement fait un repli stratégique. Maintenant l’heure est venue pour nous de nous mettre véritablement au service du peuple. 

Ils ont trop humilié la population ivoirienne et leur chef suprême et maintenant nous disons que ça suffit. La danse de sorcier est finie. Nous ne faisons pas la politique, nous nous referons aux textes qui nous régissent, et pour cela nous disons trop c’est trop. 

Vous avez déjà reçu d’autres messages, nous vous demandons de les prendre au sérieux. Dans les semaines qui viennent d’autres message suivrons mais sachez les discerner car l’ennemi peut lancer des messages qui ne sont pas les notre. Nous comptons sur vous pour pouvoir lire entre les lignes. 

Nul n’a le droit d’humilier un peuple de cette façon. 

Le peuple est trop à genoux, nous dirons même asphyxié et l’histoire nous regarde. Avant qu’il ne soit trop tard, nous vous demandons d’arrêter de tuer ce peuple qui n’a besoin que de paix. 

Chers frères d’armes, nos portes vous sont ouvertes et le moment de se rallier est arrivé. Vous connaissez notre code. Ce code sera changé et vous en serez informé le moment venu. Ceux qui ne peuvent pas se rallier, tenez vous loin de la lutte et le peuple ivoirien saura vous le reconnaitre. 

Chers ivoiriens, tenez vous prêt pour le combat de la libération totale. Vous devez nous aider dans cette tâche comme vous savez toujours le faire. Nous ne viendrons pas pour nous amuser mais pour vous donner votre libération totale. 

Soyez à l’écoute d’autres messages suivront. Et pour éviter l’anarchie nous avons choisi un seul lieu de diffusion de nos messages et vous le saurez. 

Vive la Nouvelle Côte D’Ivoire libre, libérée et indépendante. 

Signé: Le Groupe de Commando Marin FDS-CI 

Nous tenons à préciser que ce message a été publié tel que reçu à notre rédaction. 

Source :
Infodabidjan.net


Afrik 53 – Les News en Ligne – 24h / 24 – 7 / 7
Publicités