C. Beyala:Le Mouvement des Africain-Français est né

Ivorian.Net-19/7/2011
Texte fondateur du Mouvement des Africain-Français

Nous sommes des Français d’origine Africaine. Nous aimons la France, mais nous aimons
aussi l’Afrique qui, en tant que berceau de l’Humanité, représente à nos yeux nos racines à
tous, Français d’origine Africaine, Français de « souche » ou Français d’autres origines. Nous
aimons également notre diaspora installée aux Antilles, sur les territoires de l’Outre-mer et
un peu partout dans le Monde. Nous sommes un tout indissociable.
Si aujourd’hui les Africain-Français représentent 15% de la population française, force est de
constater que nous sommes exclus de bien des secteurs de la vie politique et sociale, bannis
pour ainsi dire de pans tout entiers de maints domaines économiques. Nous vivons cette
injustice sans qu’une voix ne s’élève pour dénoncer cette situation indigne et le hiatus
qu’elle représente au regard des principes de la République, socle qui fonde notre Nation
dont la devise est LIBERTÉ, ÉGALITE, FRATERNITÉ.
Nous avons des devoirs envers la République, mais en retour celle-ci doit nous accorder des
droits. Le Mouvement des Africain-Français est un mouvement politique ouvert à toute
personne physique convaincue que pour mieux vivre ensemble, il conviendrait de bâtir une
société plus juste, plus équitable. Dans la mesure où, en raison de ce qui est mentionné plus
haut, être Africain-Français n’est pas une couleur de peau, mais une communauté de
pensées autour de l’idée de partage de certaines valeurs en vue de la construction d’un
monde de fraternité et de paix.
Le Mouvement des Africain-Français se donne pour mission :
1° De mettre en place une grande plate-forme des revendications des Africain-Français,
accompagnée de propositions concrètes permettant de résoudre les problèmes.
2° d’inciter ses membres à voter massivement lors des scrutins afin de peser sur les décisions
politiques économiques et sociales notamment lors des prochaines élections présidentielles
et législatives.
3° De créer un réseau de solidarité entre ses membres par l’ouverture de ses bureaux dans
plusieurs villes de France.
4° De soutenir toute initiative positive envers l’Afrique dans le domaine médical, des
nouvelles technologies et d’aide au développement.
5° D’influer sur la politique étrangère de notre Grand pays, la France. C’est pourquoi nous
déclarons qu’il serait préférable que notre pays, riche de sa culture, de son industrie de
pointe, noue une relation de partenariat avec les pays émergeants et ceux d’Afrique. Dans
un monde où l’effondrement de la bipolarité Est-Ouest fait resurgir une multipolarité
évoluant en se fortifiant, une telle relation est, à notre sens, bien plus saine.
Nous pensons que notre pays, fort de son passé, n’a guère besoin d’avoir des contingents
militaires sur des territoires Africains. Nous estimons que ceux-ci devraient être rapatriés.
L’argent ainsi économisé pourrait alors, en cette période de crise, servir à bâtir des hôpitaux,
construire des écoles, améliorer les conditions de vie de nos concitoyens.
L’expérience de longue date ayant prouvé qu’aucun des Partis politiques n’a jamais tenu
compte de nous, peut-être parce que nous n’étions pas organisés ?
De ce fait, notre Premier Objectif pour les Élections de 2012 est de remédier à cette carence,
de nous unir pour voter comme un seul homme… l’Union fait la force !
Oui, nous serons plusieurs millions, si chacun d’entre nous se donne la peine de s’inscrire
dans le mouvement, d’y trouver sa place et d’inciter ceux qui se refusent à faire de la
politique d’y adhérer et de voter dans le respect des principes de la République, mais en
tenant compte de nos intérêts vitaux !
Quatre millions de voix de Français d’origine Africaine, voilà qui obligera les uns et les autres
à nous respecter et à tenir compte de nos revendications, voilà qui nous offre l’opportunité
de prendre notre destin en main !
Vos idées, vos textes, votre engagement personnel au sein du mouvement sont les garants
d’une réussite collective.
Pantin, 25 juin 2011
Pour le mouvement Africain-Français.
Calixthe Beyala

Publicités