ZOUKOUGBEU: LES DOZOS EXECUTENT 3 IVOIRIENS A DILÉYA


Les combattants d’Alassane Ouattara continuent de faire couler impunément le sang des Ivoiriens. Les dozos, chasseurs traditionnels qui font partie intégrante de l’armée créée par le chef d’Etat ivoirien ont froidement assassiné 3 jeunes Niamboua le vendredi 8 juillet, dans le village de Diléya, dans le département de Zoukougbeu, non loin de Guessabo


Les victimes sont Lago Tété Richard, Vrérou Didéhi Abel et Dédane Clément.
Les faits tels qu’ils sont rapportés paraissent banals pour en arriver là. En effet, plusieurs sources concordantes indiquent que c’est sur une plainte des Burkinabés que des dozos ont tué ces trois jeunes autochtones Niamboua.
Selon nos interlocuteurs, les Burkinabé qui vivent dans le campement Drissakro ont signalé aux dozos qui tiennent un camp dans les environs, que les porcs des Niamboua de Diléya détruisent leurs cultures. Les dozos ont, dit-on, fait une descente musclée sur Diléya pour exiger que les villageois construisent un enclos pour leurs bêtes.

C’est le refus des villageois qui les a poussés à faire usage de leurs armes pour ôter la vie à ces 3 jeunes.

Par thruthway
Publicités