Nous sommes le 16 Janvier 2011( rappel)

par Marc Cadji, jeudi 14 juillet 2011, 23:29

Le candidat malheureux de l’Occident aurait dû comprendre que Laurent Gbagbo reste Le Grand et qu’un ADO reste un adolescent.
Le discours que tint notre ADO- lescent politique était la représentation même du vide et du creux sans omettre son manque criant de saveur telle une méduse dépourvue de son piquant. Autrement dit, il ne nous servit que du réchauffé avec un argumentaire qui n’offrait qu’une seule issue : « je veux avoir accès au cadeau de fin d’année qui m’a été promis et que le peuple ivoirien a donné à Laurent Gbagbo (Le Grand) ».
Le candidat malheureux de l’Occident aurait dû comprendre que Laurent Gbagbo reste Le Grand et qu’un ADO reste un adolescent.
Durant tout l’échange en duplex qui continue de nous laisser perplexe, Alassane Ouattara n’a pas cessé de parler de sang, de tuerie, d’armes, de viol, d’insécurité, de militaires, etc. Un langage qu’il connaît bien et qu’il emploie au quotidien car, pour donner des ordres à des rebelles, il faut leurs parler un langage qu’ils comprennent

Source : Facebook

Publicités