Miaka Ouretto, Sg du Fpi après le départ de Mamadou Koulibaly: »Le parti est soudé, il a une cohésion générale. »

par FPI-FRONT POPULAIRE IVOIRIEN, mardi 12 juillet 2011, 16:21
fpi-gouv_2

Comment avez-vous appris la démission de Mamadou Koulibaly du Fpi ?
Bien, je l’ai appris comme vous.
 Comment avez-vous réagi immédiatement ?
Samedi dernier,à l’Assemblée générale extraordinaire du Cnrd,n’en a-t-il pas été question ?
Non, en Assemblée générale extraordinaire, nous avons parlé d’autres choses. Enfin, comme je suis arrivé en retard, à moins qu’il l’ait dit avant mon arrivée. C’est après la réunion, qu’il a dit, de côté, que : « moi, je rends ma démission ».
J’ai pris cela pour de la blague. Et je lui ai dit, bon écoute, je te rappelle le soir ou je passe chez toi pour en parler. J’entendais l’en dissuader.
Et vous l’avez appelé effectivement?
Oui, mais il ne m’a pas pris (il n’a pas décroché le téléphone, ndlr).
Comment expliquez-vous sa démission ?
Mamadou Koulibaly est grand intellectuel qui a sa position, sa lecture de politique et ses opinions à lui. Je pense que c’est assez regrettable. Il avait plusieurs fois lancé, comme ça, qu’il allait créer son parti. Nous avons pris cela pour de la plaisanterie. Et nous avons essayé de le dissuader. Lors de réunions avec des structures du parti, beaucoup de camarades avaient estimé que c’était pour une question de légitimité, on n’avait pas besoin d’aller au congrès. Et en tant que président intérimaire, il pouvait prendre les décisions qu’il voulait.
Quelle suite a-t-il accordée à vos propositions ?
Il n’a rien dit. Et, c’est le résultat qui est là, il me semble.
Alors qui va diriger désormais le parti ?
Le parti repose maintenant sur les épaules du secrétaire général.
Etiez-vous disposé à faire cela avant ou vous comptiez vraiment sur le président par intérim pour continuer à diriger le Fpi ?
Nous n’allons pas laisser tomber le parti. Il est soudé, il a une cohésion générale. C’est lui le seul vice-président qui restait. Il est parti, le secrétariat général va assumer ses responsabilités.
Que ferez-vous alors dans l’immédiat ?
Je vais convoquer mes camarades du secrétariat général et ensemble nous allons discuter pour savoir ce qu’il faut faire.
M. Mamadou Koulibaly vous a-t-il donné les raisons de son départ, de façon officielle, après sa déclaration ?
Non, il ne me l’a pas signifié. Je les ai lus comme tout le monde dans sa déclaration liminaire dont je n’ai pas encore pris connaissance de façon approfondie.
D’autres cadres, amis de M. Mamadou Koulibaly, seraient aussi sur le point de départ…
Ça, je ne saurais le dire.
Pensez-vous que le départ de M. Koulibaly est un coup dur pour un Fpi en mauvaise posture actuellement ; ou était-ce prévisible ?
Voyons, sommes-nous surpris par cela ? Je dirais non, parce que Mamadou Koulibaly a toujours eu des positions vis-à-vis du parti qui ont toujours interpellé l’ensemble des camarades. Donc, chacun s’y attendait plus ou moins.
Entretien réalisé par Bidi Ignace
Source : Facebook
Publicités