LA SECTE DES ILLUMINATI : LES CLES POUR COMPRENDRE LES METHODES OUATTARA


par Ishman Grhenberg, dimanche 10 juillet 2011, 07:06
LA SECTE DES ILLUMINATI : LES CLES POUR COMPRENDRE LES METHODES OUATTARA !

Ceci est une compilation de textes et de notes de recherches afin de vous éclairer sur l’Organisation qui encadre et pilote les projets criminels de Dramane OUATTARA. Document à lire très attentivement.
– Origine de la secte des Illuminati
« Le terme “Illuminati” signifie littéralement “les Illuminés” (du latin “illuminare”: illuminer, connaître, savoir). Les Illuminati sont une “élite dans l’élite”. C’est la plus ancienne et la plus secrète des organisations des “Maîtres du Monde”. Les Illuminati existent sous leur forme actuelle depuis 1776, date de fondation de l’Ordre des Illuminati en Bavière par Adam Weishaupt, un ancien Jésuite. Leur projet était de changer radicalement le monde, en anéantissant le pouvoir des régimes monarchiques qui, à cette époque, entravaient le progrès de la société et des idées. La Révolution Française
et la fondation des Etats-Unis auraient été des résultats de leur stratégie.
La création des Illuminati marquait le lancement d’un Plan conçu pour se dérouler sur plusieurs siècles, en utilisant le contrôle du système financier naissant pour parvenir à une domination totale sur le monde. La réalisation du Plan s’est ensuite transmise comme un flambeau de génération en génération, au sein d’une élite héréditaire d’initiés qui ont su l’adapter aux évolutions technologiques, sociales et économiques.
Contrairement aux autres organisations des “Maîtres du Monde”, les Illuminati ne sont pas un simple “club de réflexion” ou “réseau d’influence”. Il s’agit d’une organisation dont la véritable nature est ésotérique ou “occulte”.

Les Illuminati se considèrent en effet comme détenteurs d’une connaissance et d’une sagesse supérieure, héritées de la nuit des temps et, qui leur donne une légitimité pour gouverner l’humanité. Les Illuminati sont la forme moderne d’une société secrète très ancienne, la “Fraternité du Serpent” (ou “Confrérie du Serpent”), dont l’origine remonte aux racines de la civilisation occidentale, à Sumer et Babylone il y a plus de 5000 ans.
La civilisation qui domine le monde aujourd’hui est en effet la prolongation de la civilisation Sumérienne, qui a inventé tout ce qui caractérise la civilisation occidentale: l’administration d’état, l’argent, le commerce, les taxes et les impôts, l’esclavage, les armées organisées, une expansion fondée sur des guerres perpétuelles et l’asservissement des autres peuples. Ce fut aussi la première civilisation à détruire son environnement. Pratiquant une agriculture intensive après avoir inventé l’irrigation, les civilisations Sumérienne et Babylonienne ont transformé des prairies verdoyantes en un désert qui est aujourd’hui l’Irak.
Depuis Sumer et Babylone, la Fraternité
du Serpent s’est perpétuée en prenant des formes et des noms multiples à travers les époques, exerçant son influence sur les religions et les pouvoirs politiques successifs, dans une longue filiation qui inclut les “écoles de mystère” égyptiennes et grecques, l’église chrétienne de Rome (utilisée comme “véhicule” par la “Fraternité” pour s’implanter en Europe), les Mérovingiens (d’où le personnage “Mérovingien” dans le film “Matrix”), les Templiers (et leurs nombreuses ramifications – Franc-Maçons, Rose-Croix, Prieuré de Sion, Ordre Militaire et Hospitalier de St Jean de Jerusalem, Ordre de Malte…), et enfin les “Illuminati” et les organisations qui y sont rattachées.
Le symbole des Illuminati est présent sur les billets de 1 dollar: une pyramide dont le sommet (l’Elite) est éclairé par l’oeil de la conscience et domine une base aveugle, faite de briques identiques (la population).
Les deux mentions en latin sont très significatives. “NOVUS ORDO SECLORUM” signifie “nouvel ordre pour les siècles”. En d’autres termes: nouvel ordre mondial. Et “ANNUIT CŒPTIS” signifie: “notre projet sera couronné de succès”.
Un projet aujourd’hui proche de sa réalisation finale
– La conviction d’être les Maîtres du Monde
Pour les Illuminati, la démocratie politique était un moyen et non une fin en soi. Selon eux, le peuple est par nature ignorant, stupide, et potentiellement violent. Le monde doit donc être gouverné par une élite éclairée [comme Dramane OUATTARA pour la Côte
d’Ivoire]. Au fil du temps, les membres de ce groupe sont passés du statut de conspirateurs subversifs à celui de dominateurs implacables dont le but essentiel est de conserver leur pouvoir sur la population.
Les Maîtres du Monde ont en commun des valeurs et des principes fondamentaux qui sont le ciment de leur unité, et leur dénominateur commun. L’adhésion à ces principes est obligatoire pour être admis dans le cercle des Maîtres du Monde et de leurs organisations les plus centrales: Groupe de Bilderberg, Skull & Bones, ou Illuminati. Ces principes étaient ceux des Nazis comme ils sont ceux de leurs héritiers [Georges Bush fils, Sarkozy, Obama, etc.]: les idéologues du nouvel ordre mondial.
Les principes-clé des Maîtres du Monde sont les suivants:
1 – La fin justifie les moyens
2 – Le fort doit dominer le faible. Le fort est
fait pour être un prédateur, et le faible une proie.
3 – L’élimination des faibles est conforme au principe de la sélection naturelle (cf. Darwin
)
4 – La vie de tous les individus n’a pas la même valeur. Ceux qui ont une valeur négative peuvent être éliminés, dans l’intérêt supérieur de l’ensemble. [Vous comprenez le sens du massacre des Guérés à Duekoue et des Patriotes à Abidjan. Ils sont considérés comme ayant une valeur négative pour le projet des Illuminati en Côte d’Ivoire
]
5 – Le peuple est par nature ignorant et stupide. [OUATTARA en est convaincu et recherche pour cela, toujours un groupe de soutien illettré ou ethnique cadrant mieux avec cette exigence d’ignorance.]
6 – Le monde doit être gouverné par une élite éclairée. [Exemple : Dramane OUATTARA, même s’il n’est pas citoyen du territoire à gouverné. Dès lors qu’il peut être considéré comme une élite éclairée, tout doit être mis en œuvre pour qu’il gouverne les ignorants].
– L’esclavage populaire comme principe de gouvernance chez les Illuminati
Cette conviction est traduite dans le présent extrait du Livre de George Orwell paru en “1984″ intitulé : Le nouvel esclavage, vu par les Maîtres du Monde. Lisez cet extrait.
« Nous ne cherchons pas le pouvoir en vue de nos propres fins, mais pour le bien de la majorité tel que nous le définissons. Les hommes, ces créatures frêles et lâches, ne peuvent endurer la liberté ni faire face à la vérité. Ils doivent être dirigés par ceux qui sont plus forts qu’eux. L’espèce humaine a le choix entre la liberté et le bonheur, or le bonheur vaut mieux.
Le bien des autres ne nous intéresse pas, nous ne recherchons que le pouvoir, le pur pouvoir. Les nazis et les communistes se rapprochent beaucoup de nous par leurs méthodes, mais ils n’eurent jamais le courage de reconnaître leurs propres motifs. Ils prétendaient s’être emparés du pouvoir pour une période limitée; passé le point critique, il y aurait un paradis où les hommes seraient libres et égaux. Nous ne sommes pas ainsi, nous savons que jamais personne ne s’empare du pouvoir avec l’intention d’y renoncer. On n’établit pas une dictature pour sauvegarder une révolution. On fait une révolution pour établir une dictature. La persécution a pour objet la persécution. La torture a pour objet la torture. Le pouvoir a pour objet le pouvoir.
L’esclavage c’est la liberté. Seul, libre, l’être humain est toujours vaincu. Mais s’il renonce à son identité, s’il se soumet entièrement et totalement, il se fond dans le pouvoir collectif, il est alors tout-puissant et immortel.
Ce pouvoir est aussi le pouvoir sur d’autres êtres humains, sur les corps mais surtout sur les esprits. Le pouvoir sur la matière n’est pas important, notre maîtrise de la matière est déjà absolue. Ce qui importe c’est de commander à l’esprit. La réalité est à l’intérieur du crâne… Le réel pouvoir, le pouvoir pour lequel nous devons lutter jour et nuit, est le pouvoir non sur les choses, mais sur les hommes. Comment assure-t-on le pouvoir sur un autre? En le faisant souffrir. L’obéissance ne suffit pas. Comment, s’il ne souffre pas, peut-on être certain qu’il obéit, non à sa volonté, mais à la nôtre?
Le pouvoir est d’infliger des souffrances et des humiliations. Le pouvoir est de déchirer l’esprit humain en morceaux que l’on rassemble ensuite sous de nouvelles formes que l’on a choisies. Commencez-vous à voir quelle sorte de monde nous créons? Un monde de crainte, de trahison, de tourment. Un monde d’écraseurs et d’écrasés, un monde qui au fur et à mesure qu’il s’affinera deviendra plus impitoyable. Le progrès dans notre monde sera le progrès vers plus de souffrance. Notre civilisation est fondée sur la haine; il n’y aura pas d’autres émotions que la crainte, la rage, le triomphe et l’humiliation. Nous détruirons tout le reste.«
– Les relations humaines vues par les Illuminati
« Nous avons coupé les liens entre l’enfant et les parents, entre l’homme et l’homme, entre l’homme et la femme. Mais plus tard, il n’y aura ni femme ni ami. Les enfants seront à leur naissance enlevés aux mères, comme on enlève leurs oeufs aux poules. La procréation sera une formalité annuelle, comme le renouvellement de la carte d’alimentation. Il n’y aura plus de loyauté que pour le pouvoir. Tous les plaisirs de l’émulation seront détruits remplacés par l’ivresse toujours croissante du pouvoir, qui s’affinera de plus en plus. Il y aura à chaque instant, le frisson de la victoire, la sensation de piétiner un ennemi impuissant… Autant qu’un monde de triomphe ce sera un monde de terreur… Nous commanderons à la vie à tous ses niveaux.
Vous imaginez qu’il y a quelque chose qui s’appelle la nature humaine qui sera outragée par ce que nous faisons et se retournera contre nous. Mais nous créons la nature humaine. L’homme est infiniment malléable.
Tel est le monde que nous préparons. Un monde où les victoires succèderont aux victoires et les triomphes aux triomphes, un monde d’éternelle pression, toujours renouvelée, sur la fibre de la puissance. Vous commencez à réaliser ce que sera ce monde. À la fin vous ferez plus que le comprendre, vous l’accepterez, vous l’accueillerez avec joie, vous en demanderez votre part en idolâtrant vos propres bourreaux. » [Sans commentaire ! Tout devient très claire nous tous.]
– les cultes des Maîtres du Monde
Les dirigeants politiques ou économiques se présentent au public comme des personnes éminemment rationnelles et matérialistes. Mais le public serait étonné d’apprendre que certaines de ces personnes participent à des cérémonies étranges, dans des sociétés secrètes où se perpétuent le culte des dieux égyptiens et babyloniens: Isis, Osiris, Baal, Moloch, ou Sémiramis.
Prenons l’exemple du Bohemian Club.
Le Bohemian Club (ou “Bohemian Grove”) a été fondé en 1872, et compte environ 2000 membres, exclusivement masculins. C’est une organisation de type “ésotérique” ou “occulte”, où se retrouvent des hauts dirigeants de l’économie, de la finance et de la politique.
Ces dirigeants sont supposés être des modèles de rationalité matérialiste. Mais chaque année au mois de Juillet, ils se rendent en jet privé à Monte Rio en Californie, à 120km au Nord de San Francisco, dans un immense domaine de 1500 hectares
de nature sauvage, de forêts de séquoias et de lacs.
Ils y discutent des affaires du monde et s’entendent sur des stratégies politiques ou économiques. Mais surtout, ils participent à des cérémonies païennes d’inspiration druidique, avec notamment un bûcher nocturne devant une immense statue de hibou, et qui est en fait une représentation de Moloch, une divinité babylonienne, et de Lilith, une divinité sumérienne. Le hibou est aussi le logo du Bohemian Club.
Moloch était une divinité à laquelle les Babyloniens offraient des sacrifices humains. Or selon des témoignages, des sacrifices humains ainsi que des rites sataniques à caractère sexuel auraient lieu dans les parties éloignées du parc. Il est probable que seule une partie des convives y participe.
D’autres activités ont un caractère allégorique ou théâtral. D’autres encore sont délibérément décadentes, et peuvent être qualifiées de beuverie collective. Le séjour est aussi agrémenté de promenades en canoë sur le lac du parc. A d’autres moments, des participants importants font des exposés qui définissent les orientations fondamentales de la politique mondiale. En 1982, Henry Kissinger a annoncé au Bohemian Club ce qu’allaient être la restructuration radicale de l’économie et l’instauration d’un nouvel ordre mondial, dans un discours intitulé “Le défi des années 80″. En 1991, Dick Cheney (alors ministre de la défense de Bush-père) est intervenu sur le thème des “problèmes de la Défense
au 21ème siècle”.
Les participants sont en majorité des Américains, souvent proches du Parti Républicain. Mais quelques Européens sont aussi invités, comme Michel Rocard (ancien premier ministre français), Valery Giscard d’Estaing (ancien président français, et concepteur de la Constitution Européenne
), ou John Major (ancien premier ministre britannique). »
Enfin. Cela n’est qu’un petit extrait de la présentation de l’organisation qui utilise Dramane OUATTARA pour répandre la mort et la désolation en Côte d’Ivoire. GBAGBO Laurent a refusé d’être membre de cette organisation luciférienne. Vous comprenez d’où viennent les malheurs de Laurent GBAGBO et de milliers d’autres Ivoiriens ?
Comme vous le voyez, la Révolution imminente ne doit pas négliger la dimension spirituelle de la guerre qui est faite à la Côte d’Ivoire. (Source des compilations . www.nwo.com
I.Grhenberg
Source : Facebook
Publicités