DSK : les associations noires se mobilisent pour Nafissatou


Les «100 noirs des forces de l’ordre qui s’impliquent» dénoncent la coloration «raciste anti-noire et anti-femme» que prend l’affaire.

Mercredi matin, cinq anciens policiers de l’association «100 noirs des forces de l’ordre qui s’impliquent» font brusquement leur apparition vêtus de complets chics et arborant des lunettes noires, devant le tribunal pénal de Manhattan. Ils se plantent devant les dizaines de journalistes qui guettent la sortie du procureur Vance et des avocats de la défense Brafman et Taylor, en pleine négociation, pour attirer l’attention sur la coloration «raciste anti-noire et anti-femme» que prend l’affaire DSK, selon eux. «C’est scandaleux, dit Noel Leader. 

On laisse détruire la personnalité de la victime, parce qu’elle est pauvre, noire et que c’est une femme. On se sert des erreurs qu’elle a faites dans le passé pour mettre en cause son récit de l’attaque sexuelle dont elle a été victime, alors qu’il y a des preuves scientifiques comme l’ADN ou les blessures trouvées sur son vagin lors de l’expertise. On est face à une justice de riches!» L’ancien flic dénonce le bureau du procureur, qui n’a aucune intention d’aller au procès et qui a laissé filtrer des informations mettant en cause la crédibilité de la femme de chambre Nafissatou Diallo, qui accuse DSK d’avoir tenté de la violer le 14 mai dans sa suite de l’hôtel Sofitel. «Cyrus Vance devrait être dessaisi de l’affaire et un procureur spécial nommé à sa place», dit Noel Leader. «C’est une question de race et de statut social. Si la plaignante était riche et blanche, si elle s’appelait Hillary Clinton, on la croirait!», renchérit un autre. 

Source :dakaronline.net

Facebook

Publicités