Liste de 398 civils tués par les forces de repression mauritaniennes



Tana Diawa a été enterré jusqu’au coup pendant deux jours et les gardes
ont caché sa tête d’un vieux fût pour qu’il ne soit pas vite retrouvé.Mamadou Ɓaleedio Thiam n’est pas mort mais son cas mérite d’être signalé
car il est devenu aveugle à jamais. Un garde lui a crevé les yeux d’une balle.
Silèye Aïssata Géda etThierno Baba Ngome:ont été fusillés sur leur lit.Gaye Moussa:Tué jeudi le 18 mai 1989 à 19h 30mn sous les pieds du Colonel
Salem o/ Mamou
Hamadi Sambé était le chef du villageTektaké Ferlo. Ils a été abattu comme un chein enragé sous le regard impuissant de sa famille.
Une précision: L’instituteur Abdoul Modi Dia au numéro 199 ème dans liste enseignait à Gorilakhé connu sous le nom administrativement M’Beidiya Sakha. Un excellent arabisant, au moment des faits, il était mon enseignant à l’école primaire etdirecteur de notre école.La seule faute qu’il a commise, c’est de se présenter contre 
Yahya Kane ancien député et maire de Selibaby.Prémiere liste de quelques civils négro-africains éxécutés dansla vallée du fleuve par les forces de répression mauritaniennes:Cliquez-ici
Deuxième Liste de civils tués par les forces de repression mauritaniennes :Cliquez-ici

Par Saidou Amadou N’diaye

Gelongalfuuta
Daande Maayo
En collaboration avec A.H.M.E et FLERE

undefined: undefined »

Publicités