Côte d’Ivoire : Ouattara pose un important acte de paix

Les deux stars ivoiriennes de reggae Alpha Blondy et Tiken Jah Fakoly se sont réconciliés, mardi, à Paris, par l’entremise du nouveau président Alassane Ouattara qui les a reçus tous les deux durant ces deux derniers mois, et d’un ami commun. C’est ainsi que les deux chanteurs se sont rencontrés pour parler d’unité nationale et dirigeront ensemble la Caravane de la paix qui fera le tour de la Côte d’Ivoire.

Qui aurait pensé, il y a quelques mois, que les deux chanteurs ivoiriens de reggae Alpha Blondy et Tiken Jah Fakoly se réconcilieraient ? En effet, les deux musiciens, qui étaient en conflit et s’attaquaient publiquement à chaque occasion, viennent de fumer le calumet de la paix, mardi dernier à Paris, suite à l’intervention de leur président Alassane Ouattara et de leur ami commun Cissé Dramane, selon le site abidjan.net. Le nouveau président ivoirien a reçu tour à tour Tiken Jah Fakoly le 11 mai et Alpha Blondy, le 6 juin dernier, pour qu’ils mettent fin à leurs divergences, en leur exposant son projet de réunification de tous les créateurs ivoiriens et leur participation à la restauration du tissu social fortement dégradé à travers une tournée de réconciliation nationale. Et c’est Tiken Jah Fakoly qui a fait les premiers pas, sans succès au début, puisque Alpha Blondy lui a raccroché au nez à deux reprises. Ce que l’auteur de « Vision » a reconnu : « Tiken m’a appelé, mais j’ai raccroché. Le grand-frère Alassane m’a dit de tout laisser tomber. Désormais, je pardonne tout à Tiken. J’efface de mon cœur toutes les blessures. Je suis son aîné, les Ivoiriens ont besoin de vivre ensemble. Les petites querelles entre Tiken et Alpha n’apporteront rien au bien-être des uns et des autres ». Et c’est à la suite de cela que les deux icônes du reggae se sont retrouvées, mardi dernier à Paris, pour parler de cette réconciliation et surtout de la Caravane de la paix qu’ils vont bientôt encadrer à travers la Côte d’Ivoire.Alpha Blondy avait dans son avant-dernier album « Jah victory » traité Tiken Jah Fakoly de « Mister grande gueule » et pour que cette réconciliation puisse être effective et que cela touche les autres étages de la société, les deux chanteurs doivent, selon les observateurs, donner le bon exemple et arrêter leurs attaques personnelles.

Oumou Sidya DRAME — Le Populaire

Regardez ces deux brigands champions des foutaises d’ Ado…

Source: afriscoop.net

Publicités