Nettoyage des rues d`Abidjan – Des balayeurs déposent le balai

Deux mois sans salaire, c’est trop. Les balayeurs (hommes et femmes) de Watch My World (WMW), n’en peuvent plus. Depuis quelques jours, ils ont décidé de déposer balais, brouettes, pelles et autres instruments leur permettant de donner à Abidjan un nouveau visage. « Nous ne pouvons plus travailler sans salaire. On avait promis de nos payer 2000 FCFA par jour. Après on nous a dit que la paie serait mensuelle, ce qui ne s’est jamais réalisé », dénonce Gaulei Stéphane Fabrice, leur porte-parole. Selon lui, leur situation est devenue intenable. Depuis trois mois, qu’ils se sont engagés pour embellir la capitale, leur situation s’est détériorée. « Nous n’arrivons pas à faire face à nos besoins, c’est difficile de joindre les deux bouts », révèle t-il. Face à ce geste de mécontentement, les responsables de WMW sont montés au créneau. Une rencontre a été organisée hier entre les grévistes et la direction, pour clarifier, selon Ange B., les choses. « Nous sommes venus leur expliquer que s’ils ne sont pas payés jusque là, c’est parce que, l’Etat n’a pas encore joué sa partition », explique-t-elle. Et celle-ci de rassurer ses employés : « votre travail ne restera pas vain, dès que nous aurons l’argent, vous serez payés ». Malgré ces assurances, les travailleurs n’entendent pas mettre fin à leur mouvement. « Avant toute reprise, il faut que notre argent nous soit reversé », a martelé leur porte-parole.

THiery Latt

Source: News abidjan.net

Publicités