Côte d’Ivoire: Le chef de l’Onuci rencontre Gbagbo « en bonne santé »

300px-Cimapflag
Par Bouesso
Le chef de l`Opération des Nations unies en Côte d`Ivoire (Onuci), Choi Young-jin, a rendu visite lundi à l`ex-président
Laurent Gbagbo, en résidence surveillée à Korhogo (nord), et l`a trouvé « en bonne santé », a-t-on appris auprès de l`Onuci.
Lors de cette première visite à Korhogo, M. Choi a « réitéré la disponibilité » de l`Onuci à « contribuer à assurer la sécurité de M. Gbagbo » et promis qu`elle allait « tout faire afin qu`il soit traité avec dignité », indique la mission dans un communiqu

Transféré dans le nord après son arrestation le ll avril à Abidjan, l`ex-président « a paru (à M. Choi) en bonne santé », a précisé à l`AFP le porte-parole de l`Onuci, Hamadoun Touré.
La chute de Laurent Gbagbo était intervenue à l`issue de quatre mois de crise née de son refus de reconnaître sa défaite à la présidentielle de novembre 2010, et après dix jours de guerre dans Abidjan.
Aux côtés des Forces républicaines (FRCI) qui ont porté Alassane Ouattara au pouvoir, des Casques bleus assurent la sécurité de la résidence où se trouve l`ancien chef d`Etat.
Comme son épouse Simone, en résidence surveillée à Odienné (nord), Laurent Gbagbo n`a pas été inculpé pour l`heure, mais la justice ivoirienne poursuit ses investigations, notamment pour les « crimes de sang » commis durant la crise post-électorale.
Vingt-et-une personnalités du camp Gbagbo ont été récemment inculpées et placées en détention préventive pour atteinte à l`autorité de l`Etat. Quinze d`entre elles ont été également inculpées pour détournements de fonds publics.
La justice ivoirienne a émis quatre mandats d`arrêt internationaux, notamment contre Charles Blé Goudé, chef des « jeunes patriotes » pro-Gbagbo, qui serait en exil au Ghana ou au Bénin.
Le procureur de la Cour pénale internationale (CPI) souhaite par ailleurs ouvrir une enquête sur les crimes contre l`humanité et crimes de guerre dont sont accusés les camps Gbagbo et Ouattara.
AFP
Publicités