OUATTARA__UN HOMME AUX MULTIPLES FACES; UN FREEMASON AU SERVICE DE QUI OU QUEL PAYS?


Né le 1er janvier 1942 à Dimbokro, Alassane Dramane Ouattara est le fils Dramane Ouattara, ressortissant voltaïque. Sa filiation du coté maternel est plus opaque. Faisant mentir l’adage mater certum, pater sempre incertum, Alassane Dramane Ouattara a présenté, dans ses divers documents administratifs, deux femmes différentes comme étant ses mères. Sur son jugement supplétif (acte de naissance), la mère de Ouattara s’appelle Nabintou Ouattara née à Odienné. Mais, dans le dossier qu’il a présenté à l’élection présidentielle de 2000, sa mère s’appelle cette fois Cissé Nabintou née à Dabou.


Nonobstant ce flou sur l’identité de sa mère, Alassane Dramane Ouattara est retourné en Haute Volta avec son père, dans les années 50, pour y effectuer sa scolarité. Jeune homme âgé de 20 ans, il a été, en mars 1962, convoqué pour satisfaire à ses obligations militaires. Recensé dans le premier contingent des Forces armées voltaïques naissantes sous le matricule 62/824 FAV de la classe de 1962, il a par la suite bénéficié d’un sursis. Les registres des Forces armées, encore disponibles au Faso, qui peuvent être consultés sans déplacement, en attestent.

Il se rend par la suite aux Etats Unis, plus précisément à Philadelphie, pour y poursuivre ses études en tant que boursier au titre de la Haute Volta, dont il a obtenu les documents officiels. L’intéressé lui-même affirme s’être rendu aux USA en 1962 pour y continuer sa scolarité muni d’un passeport ordinaire voltaïque (“J.A.” n°1812 du 28 septembre au 4 octobre 1995 p. 67).


Sur place, il s’est fait recenser comme étudiant voltaïque, ainsi que le prouve sa carte de sécurité sociale délivrée par les autorités américaines en octobre 1962, qui porte le n°165-40-9295.

Une fois ses études terminées aux USA, il a été recruté, en tant que citoyen voltaïque, au poste d’économiste principal au Fonds monétaire international (FMI) en avril 1968. A chacune de ses promotions au sein de cette institution, la presse panafricaine, particulièrement “Jeune Afrique”, l’a toujours présenté comme un ressortissant de la Haute Volta sans que cela ne soit démenti. Les livres de référence du FMI disponibles à Washington, au siège de l’institution, le présentent aussi sous cette nationalité.

Haut fonctionnaire de la Haute Volta, Alassane Dramane Ouattara a bénéficié de deux passeports diplomatiques de ce pays sous les n° 457 du 23/12/1973 et n°DPL/1478 du 10/09/1985. Les dossiers pour l’obtention de ces documents contenant bien un certificat de nationalité voltaïque de l’intéressé sont, eux aussi, disponibles au Faso, et les registres chronologiques du ministère des Affaires étrangères qui les a délivrés mentionnent que l’intéressé a la nationalité voltaïque ou burkinabè.

Dans le cadre de ses visites de travail dans les pays africains, du temps où il était agent FMI, Alassane Dramane Ouattara a séjourné, du 2 au 9 janvier 1988, en Côte d’Ivoire. A la réquisition de la police des frontières, il a produit des documents officiels burkinabè pour justifier de son identité et de sa nationalité, a rempli et signé de sa main les fiches de police en y indiquant librement la même nationalité. A l’hôtel Ivoire où il a séjourné, les mêmes informations ont été données. Ces fiches, dont copies ont été portées à la connaissance de l’intéressé, sont disponibles dans les archives de la police nationale de Côte d’Ivoire et à l’hôtel Ivoire.

D’octobre 1988 à décembre 1990, Alassane Dramane Ouattara a été gouverneur de la BCEAO au titre de la Côte d’Ivoire. Il convient ici de rappeler que dans la répartition des postes entre les pays membres de la banque centrale, celui de gouverneur est réservé à la Côte d’Ivoire, quand celui de vice-gouverneur est dévolu au Burkina Faso. Ouattara ayant occupé le poste de gouverneur, on suppose qu’il était devenu Ivoirien à ce moment-là.

Seulement voilà, avant d’être gouverneur de la BCEAO, Alassane Dramane Ouattara a été successivement vice-gouverneur de la BCEAO (janvier 1983 à octobre 1984) et directeur Afrique du FMI (novembre 1984 à octobre 1988) en tant que Burkinabè. Alors question : comment Ouattara est-il devenu Ivoirien par la suite pour occuper le poste de gouverneur de la BCEAO ? A ce jour, il n’existe en effet aucune trace d’un quelconque décret de naturalisation d’Alassane Dramane Ouattara dans les archives nationales ivoiriennes. L’intéressé lui-même n’a par ailleurs toujours pas été à même de produire ledit document.

Les «Nord» se suivent mais ne se ressemblent pas. Au regard de ce qui précède, Alassane Dramane Ouattara n’est pas originaire du Nord de la Côte d’Ivoire, comme il se plait à le dire, repris en chœur par les organes de la presse étrangère acquis à sa cause, mais est bel et bien le ressortissant d’un pays au Nord de la Côte d’Ivoire. Nuance.

Qui est Mme Outtara?

Dominique Nouvian (épouse de Alassane Dramane Outtara) , juive sépharade née en 1953 en Algérie, épouse en 1973 un professeur du
lycée technique d’Abidjan, M Folleroux. Aidée par le ministre Bamba Vamoussa, un ami de son mari, puis par le gouverneur de la « BCEAO », Abdoulaye Fadiga, elle crée en 1979 une société immobilière, « AICI », et gère le patrimoine d’Houphouët-Boigny.

Elle fait la connaissance d’Allassane D Ouattara en 1984, alors vice-gouverneur de la « BCEAO » à Dakar. Elle aurait contribué à ce qu’« ADO (Alassane Dramane. Outtara) », directeur « FMI Afrique (84-88) », devienne, à la mort d’A Fadiga (octobre 1988), gouverneur de la « BCEAO (1988 à 1993) ».
Alassane Dramane Ouatarra et Dominique Ouatarra (née Novian) et Folleroux est son nom d’emprunt du premier mariage : Le couple est marié à Neuilly par Nicolas Sarkozy en octobre 1990, alors maîre à l’époque.
MADAME DOMINIQUE OUATTARA
« AICI » prospère, une agence à Paris 16ème, un Groupe « AICI » Europe, une agence à Cannes en 91 , et en 1993, un cabinet à Paris qui gère plusieurs immeubles.

Houphouêt nomme ADO président du Comité interministériel de relance de l’économie ivoirienne (1990). En octobre 1990, Dominique épouse ADO à Neuilly, mariés par le maire de la ville, un certain Nicolas Sarkozy. ADO devient premier ministre (novembre 1990). Il supervise les privatisations… Exit « Le Vieux », paix à son âme. « ADO (Alassane Dramane. Outtara) », est directeur général adjoint du « FMI (94-99) ». « AICI » s’installe au Gabon(1991), à Ouagadougou(1696). Mme ADO dirige « EJD Inc. », société qui gère l’« Institut Jacques Dessange » à Washington, elle achète en 1998 les franchises Jacques Dessange aux Etats-Unis. Elle est présidente de « French Beauty Services » à Washington(franchises Jacques Dessange aux USA), multiplie les salons de coiffure, les instituts de beauté, les école des coiffure. En 1998 elle manage la « fondation Children of Africa ».

SARKOZY ET LE COUPLE OUATTARA

Vérification :
un maître mot à ce stade ! Le 4 septembre 2009, Djama Stanislas publiait sur « AllAfrica.com », une news en se référant à un article publié dans « La lettre du continent » et qui confirme ce qui a été dit plus haut…
Au sein du « Rassemblement des républicains (RDR) », l’information a enchanté plus d’un. Selon le bimensuel d’informations confidentielles « La Lettre du Continent », Alassane Dramane Ouattara, leur leader a pris l’apéro mardi en fin d’après-midi à l’Elysée avec Nicolas Sarkozy. Les deux hommes auraient eu un long entretien en tête-à-tête duquel rien n’a filtré. Quel sens donner à cette réception ? Le leader des républicains, ancien Premier ministre est, on le sait, un vieil ami du président français. Une amitié que les deux hommes partagent également avec plusieurs industriels français dont Bolloré, Bouygues, etc. D’ailleurs, leurs liens dépassent le cadre d’une amitié quelconque puisqu’en 1990, c’est Nicolas Sarkozy alors maire de Neuilly qui a célébré le mariage de Alassane Ouattara et Dominique Nouvian Folleroux.

CV PROFESSIONNEL DE DOMINIQUE OUATTARA

Epouse d`un homme public et mère attentive de deux enfants. Chef d`entreprise. Président Directeur Général de la société « AICI » Abidjan depuis 1979, devenue depuis « Groupe AICI International ». Le groupe emploie aujourd`hui près de 250 personnes sur trois continents. En 1989, Dominique Ouattara part à la conquête de l`Europe, en créant une agence à Paris, dans le 16ème arrondissement. La même année, elle est élue Présidente d`honneur de la « Chambre syndicale des agents immobiliers de Côte d`Ivoire (CSDAIM) ».
En 1991, elle ouvre une agence à Cannes. En 1993, elle lance un cabinet de gestion de Syndic de copropriétés à Paris qui gère plus de 200 immeubles parisiens. Lorsque son époux est nommé au « Fonds Monétaire International (FMI) », à Washington DC, Dominique Ouattara devient en 1996 Président & CEO d`« EJD inc. », société qui gère l’« Institut Jacques Dessange » basé à Washington. Elle devient ensuite Présidente de la compagnie « French Beauty Services » à Washington, DC, regroupant toutes les franchises Jacques Dessange aux USA : salons de coiffure, instituts de beauté, écoles de coiffure, distribution des produits Jacques Dessange. En 1998, Dominique Ouattara crée la « fondation Children of Africa », destinée à promouvoir les actions sociales pour l`enfance en difficulté et subventionner les associations d`utilité publique. Le 11 avril 2000, Mme Dominique Ouattara reçoit à Venise, en Italie, le prix « The Leading Women Entrepreneurs of the World », récompensant 40 femmes d`affaires choisies à travers le monde pour leurs compétences et leur savoir faire à la tête d`une entreprise
En 2001, une nouvelle agence « AICI » voit le jour au Gabon, à Libreville, pays phare de l`Afrique Centrale.
Au cours des dernières années, « Children of Africa », a recueilli des fonds de généreux donateurs ayant servi à financer plusieurs projets en Côte d`Ivoire, au Gabon, à Madagascar, en République de Centrafrique, au Burkina Faso. En Côte d’Ivoire, il s’agit de :
La construction et la gestion de deux centres à Abidjan, l’un pour l’hébergement et l’éducation d’enfants abandonnés, l’autre pour l’éducation d’enfants bénéficiant encore d’une stucture familiale minimale.

• La construction d’une école à Kong.
• La rénovation d’une maternité à Guiberoua.
• La fourniture d’équipement et de matériel scolaire pour des écoles situées à Boundiali et Yamoussoukro.
• Des campagnes de vaccination pour les populations rurales.
Au Gabon, la fondation prend en charge :
• Le démarrage de la construction d`un centre pour l`éducation et l`amélioration des conditions de vie d`enfants de la rue, à Libreville. • L`envoi de 350 cannes blanches.

Des dons ont aussi été envoyés à des organisations non-gouvernementales. A Madagascar « Children of Africa », s`est consacré à la construction d`une bibliothèque pour les enfants démunis du centre Akamasoa du Père Pédro Opeka.
En République de Centrafrique, la Fondation a donné une subvention à un centre d`accueil, pour les enfants de la rue, situé à Bangui. Au Burkina Faso, la Fondation a fait un don à un centre d`accueil pour les bébés orphelins ou abandonnés, situé à Ouagadougou.

1/LA FRANCE EST DANS UN ETAT DE FAILLITE

Comme on peut le lire dans « Enquête sur une France en faillite » d’Emmanuel Lechypre et Franck Dedieu, Gilles Lockhart dont voici un extrait;
« Banlieues, écoles, hôpitaux, prisons… L’Etat, plombé par la dette et les déficits, perd peu à peu toute capacité financière pour agir là où le pays en a le plus besoin. » Dossier coordonné par Christian David, Emmanuel Lechypre, Alain Louyot et Bernard Poulet.01/12/2005 – L’Expansion
Elle veut toujours contrôler la Côte d’Ivoire et continuer à piller ses ressources pour couvrir son désastre financier ce que le nouveau Président élu .Mr Gbagbo Laurent ne pouvait continuer d’accepter.

2/LES FONDS PLACES AU VATICAN PAR LE PRESIDENT HOUPHOUET

La France sachant que la fin du Président Houphouët approchait lui a imposé un premier ministre Mr Alassane Dramane Ouattara ,Bien que le sachant non Ivoirien le Président Houphouët fut forcé de l’accepter au poste de Premier ministre en lui fermant toute fois la porte de membre du bureau politique .La clef de cette manœuvre est là très proche du président Houphouët, la Juive française Dominique . Cette dame savait tout sur l’argent de la Côte d’Ivoire au Vatican et a donc alerté ses maîtres Français. Le but inavoué de la France est de placer Mr Ouattara à la tête du pays comme Président dans l’intention de voler ces fonds que seul le Président de la République de Côte d’Ivoire a le pouvoir de libérer. On peut lire à ce sujet ce qui suit :

La Côte d’Ivoire au centre d’un mauvais polar ?

Source.La Côte d’Ivoire au centre d’un mauvais polar ? Dont voici un extrait
FHB : « J’ai placé mon livre de comptes aux pieds de Saint-Pierre ». En lâchant cette phrase sibylline à l’attention de ceux qui critiquaient le gaspillage de milliards de deniers publics dans la construction de la Basilique de Yamoussoukro, le premier président indiquait-il en même temps la porte ou devrait frapper celui qui serait en poste en l’an 2000, pour réclamer une somme que l’on dit faramineuse, placée à la banque du Vatican pour son pays ? Sollicité par Jean-Paul II pour l’aider à éviter la ruine du Vatican a la suite du scandale de la Banco Ambrosianno et de la loge maçonnique P2, FHB accepte d’y placer de l’argent qui devrait être restitué à la CI en l’an 2000. Abdoulaye Fadiga, alors gouverneur de la BCEAO aurait facilité les transferts de ces sommes importantes qui devaient en principe atterrir sur le compte des opérations du Trésor français au titre des recettes d’exportations.Dominique Ouattara, que l’on disait être sa maîtresse, a eu vent de l’opération et décide de coopter son amant ADO(Alassane Dramane Ouattara) au poste de président en l’an 2000. Cela passe par une série de manipulations. Michel Camdessus et son FMI ferment tous les robinets, tandis que s’instaure à Abidjan une ambiance insurrectionnelle destinée à forcer la main au Vieux : s’il veut l’argent du FMI et des autres institutions financières internationales, il devra appointer ADO comme premier ministre le seul en qui elles ont confiance. HB cède, ADO parvient au pouvoir.ADO, complètement étranger au marigot local, gère le pays de 1990 a 1993, s’enrichit de manière éhontée et se construit de toutes pièces une base politique sur les ferments de la religion et de l’ethnie. Farouchement combattu au sein du PDCI, il lance une OPA sur le RDR de Djeni Kobina, dont il dévoie les idéaux pour en faire un parti religieux, ethnique et plus tard, rebelle.Les héritiers de FHB, Bédié, héritier présomptif et ADO, héritier présomptueux se livrent finalement une guerre de succession rendue encore plus âpre à raison de son enjeu financier, et trop occupés à se disputer, ils se font battre par un outsider, Laurent Gbagbo, qui du coup, serait allé réclamer son du au Pape Jean-Paul II, lequel devait le recevoir le 20 septembre 2002. La suite on la connaît, la veille se déclenchait la guerre qui nous tient encore.Aujourd’hui, Gbagbo est au pouvoir, mais l’argent de la CI est toujours au Vatican, surveillé de près par le même Michel Camdessus, qui est a la tête des finances papales, après avoir été éjecté du FMI dans des conditions calamiteuses.
Oui Mr Camdessus a été envoyé au Vatican pour contrôler ce fond. Source ; Conferences Camdessus voici un extrait; « Michel Camdessus siège désormais au conseil justice et Paix du Vatican, longtemps présidé par un autre Pyrénéen, le cardinal Roger Etchegaray, pour une fonction de conseil et de service non rémunéré ».
Faut il rappeler que c’est lorsque le Président Gbagbo était au Vatican pour discuter sur ce fond que tous les démons des troubles ont été libérés par les occultistes Français pour créer la crise de la Côte d’Ivoire.La France a terriblement besoin de ces fonds. Aujourd’hui selon son premier ministre la faillite c’est aggravée. La france en faillite – une vidéo.Mais après plus de neuf ans de tentatives et d’échec par la France nous sommes arrivé au bout du rouleau. Mr Ouattara est aujourd’hui encore soutenu par Mr Camdessus et la France qui le considèrent comme celui qui est le plus proche de leurs intérêts plus que tout véritable Ivoirien, elle n’a pas du tout renoncé à mettre la main sur l’argent Ivoirien placé au Vatican.

Pourquoi Mr Ouattara ?

Il n’est pas Ivoirien, donc n’as pas la fibre patriotique qui peut l’amener comme Mr Fologo à chercher à défendre les intérêts des Eburnéens
Ouattara Un Homme aux multiples faces-

Il a déjà dans le passé prouvé que seul l’intérêt de la France et le sien compte.
Il s’est présenté (par le mensonge) comme musulman du Nord cherchant à défendre l’intérêt des ivoiriens du nord opprimés par les Chrétiens du sud. Quoiqu’il ait par ses actions prouvé clairement qu’il n’a aucun intérêt pour le nord de la Côte d’Ivoire qu’il a par sa rébellion plongé dans un retard de plus de 10 ans.
Son épouse, une Juive sioniste française scelle encore plus fort son mariage aux intérêts de la France .Les juifs considèrent les autres personnes comme des Goyim c’est à dire des gens de rien. Il est donc étonnant que cette dame qui était dans les grâces du président Houphouët se retrouve dans les bras d’un musulman c’est une union contre nature qui ne peut se justifier que par un accord pour les intérêts de la France. Mr Dramane est en plus un Franc-maçon et selon certains, un bouddhiste qui a ses alliances fortes avec les loges françaises. (Peut on être franc-maçon-bouddhiste, adorer le baphomet et être musulman, adorer Allah) mais aux yeux de ses disciples il fait l’exception.
Il accepterait facilement s’il parvenait au pouvoir que justes quelques miettes soient accordés à la Côte d’Ivoire pendant que la plus grande partie des fonds Ivoiriens placés au Vatican irait dans le trésor Français qui en a tant besoin. Si encore ses miettes pouvaient être distribués conforment aux promesses faites par Mr Ouattara lors de sa campagne où il a promis des milliards dans les différentes régions qu’il a visitées. Ce qui a suscité des questions à savoir : Mais ou Mr Ouattara trouvera-t-il les fortes sommes qu’il a promises ?
Enfin il est « expandable « c’est à dire qu’il peut être gaspillé (éliminer par ceux qui l’utilisent sans susciter l’attention ou causer des dommages à ces maîtres Français) Alors qu’un véritable Ivoirien causerait des problèmes.
Mr Ouattara avait par le passé affirmé que s’il ne prenait pas le pouvoir il allait frapper le pays (La Cote d’Ivoire) cela fut rapporté dans son journal

Il a déjà dans le passé prouvé que seul l’intérêt de la France et le sien compte.
Il s’est présenté (par le mensonge) comme musulman du Nord cherchant à défendre l’intérêt des ivoiriens du nord opprimés par les Chrétiens du sud. Quoiqu’il ait par ses actions prouvé clairement qu’il n’a aucun intérêt pour le nord de la Côte d’Ivoire qu’il a par sa rébellion plongé dans un retard de plus de 10 ans.

SUR LE PLAN POLITIQUE: LA MONDIALISATION

On veut faire de la Côte d’Ivoire le siège de la Zone 8 dans la division du monde en dix régions ou royaumE

SUR LE PLAN SPIRITUEL

Les Francs-maçons font la guerre à la Côte d’Ivoire.Toutes les tentatives ont été faites pour affaiblir même le pays spirituellementpour empoisonner l’atmosphère spirituel du pays favorable à l’Evangile et à Jésus christ ? Voilà pourquoi il est bon de noter que chaque fois que l’impérator de la rose croix vient en Côte d’Ivoire il se passe toujours des événements malheureux? Nul n’ignore l’affrontement Souma Yadi -Rose croix. Un prêtre qui rentrait en Europe avait déclaré que c’est la franc-maçonnerie qui fait la guerre à la Cote d’ivoire. Mais au delà de la franc-maçonnerie il faut voir la main de ceux qui contrôlent tous ses systèmes occultes; Les Sionistes.l’article du disparu journal « le courrier » révèle encore plus sur cette guerre Spirituelle ;

Midici LES FRANC_MACONS COMBATTENT _ILS LA COTE D »IVOIRE? dont voici un extrait ;

« Et si la guerre en Côte d’Ivoire était, outre un conflit sournois entre l’ancien colonisateur français et l’ancienne terre colonisée, une bataille secrète et mystérieuse entre «frères de lumière» Francs-maçons- et frères en Christ», entre les différentes loges de la franc-maçonnerie et ceux qui contestent leur prédominance, notamment les «chrétiens nés de nouveau» ?Etrange à première vue, cette question mérite pourtant de s’y arrêter. D’autant plus que si elle est a priori absente du débat public, elle fait l’objet de commentaires passionnés dans les cercles des «happy few» d’Abidjan. Les observateurs avertis du microcosme s’en rendent compte : quelquefois, des discrets échos de «la guerre dans la guerre» ivoirienne arrivent à la «surface». Par des petites phrases assassines. Comme par exemple, celle de la Première Dame, Simone Gbagbo, recevant les femmes méthodistes de Côte d’Ivoire après Linas-Marcoussis : «Notre pays est la cible de mystiques, particulièrement les francs-maçons !», affirmait-elle alors. Quelques jours après, la loge «Eau Vive» du Grand-Orient de France (GODF), une des principales obédiences maçonniques de France, lui répondait sur son site Internet, mettant en cause sa foi évangélique, proche des «concepts bushiens» (de George W.Bush) et «porteuse de guerre et de mort.» Coïncidence ? Dans la foulée, des portraits particulièrement haineux de Simone Gbagbo paraissaient dans la presse française, après la révélation dans Le Monde et La Croix d’une étrange «liste onusienne» sur les responsables des «escadrons de la mort» –, dont l’existence était, par ailleurs, contestée par le regretté Vieira De Mello, alors Haut-commissaire des Nations unies aux droits de l’homme.Les Francs-maçons français veulent imposer un des leurs , Mr Ouattara à la Côte d’Ivoire en piétinant les institutions du pays.
Mr Dramane Alassane Ouattara un franc-maçon déguisé en musulman Lire l’article de Lettê Na Lettê Dr Alassane Ouattara Franc Maçon International dispensé d’enrôlement électoral sous Houphouët | ConnectionIvoirienne.net dont voici un extrait ;
« Tant que l’on se limitait à l’explication patiente, les loges maçonniques pouvaient s’inviter à la diatribe de la polémique. Dr Dramane Alassane Ouattara devra expliquer pourquoi lui lede Wall Street, le consultant spécial du Fmi de Strauss Khan, celui qui se dit brillant et travailleur, il n’a pas été en situation de s’inscrire sur les listes électorales de 1990, battre campagne pour « Papa Boigny », se déplacer dans l’isoloir et voter crânement contre les adversaires de son mentor de Kimoukro. S’il est établi que Dr Dramane Alassane Ouattara n’a jamais figuré sur aucune liste électorale en Côte d’Ivoire même à l’époque où il dit avoir été « Président par intérim » et que son ministre de la justice Jacqueline Lohouès Oblé ait soutenu avant et encore récemment que sa naturalisation n’a pas été possible, et sur la scène internationale qu’il refuserait la candidature de Dr Dramane Alassane Ouattara parce qu’il est du « Nord et musulman » alors qu’il n’est ni l’un ni l’autre mais bien un franc-maçon recruté au Burkina Faso par Fréderic Guirma pour le compte des colonnes de la Françafrique.


Source : Facebook
Publicités