Réaction résumée aux différentes sorties du ministre Ahoussou Jeannot
Mr Ahoussou Jeannot dit ministre de la ‘’ justice’’ finit par amener, même ceux de son bord, à se poser quelques questions de bon sens.

                                                                                          La sagesse nous enseigne immanquablement que tout extrémiste se retourne toujours, avec le même venin, contre ses associés d’un jour. Le degré de haine exprimé et atteint par Mr Ahoussou Jeannot suscite en moi de la compassion pour lui.




Derrière l’individu apparemment humain, tout manipulé sans le savoir, plus que diabolique, se trouve le gouffre d’un désespoir infini. A l’entendre, cet homme incapable d’être adulte, avec ses arguments déments, on est plus que convaincu que son œuvre ne sera pas de longue durée.

Au-delà des penchants de la chair qui commandent ses réflexes et autres paroles, l’on serait apaisé de voir Mr le ministre réagir quelques rares fois comme un humain. Qu’il sache seulement que ses actions et actes peuvent enseigner ou dérouter, surtout les plus jeunes qui le lisent ou l’écoutent.

Imprégné de connaissance universelles, spirituelles peut-être et de connaissances traditionnelles, l’homme devrait avoir certainement à l’idée que la modération et la tempérance n’empêchent pas d’être ferme sur ses décisions et respectueux envers ceux qu’ils ont décidé de mépriser. Mr Ahoussou, sans retenue, tel un enfant, semble plutôt parler pour les yeux des ceux qui le regardent qu’à leurs oreilles.

Simple vanité! Vanité des vanités. L’expression continue de la rancune et de la haine ne videra jamais le cœur chargé de ce Monsieur aussi vrai qu’elle ne le blanchira. Se figer dans la logique des insultes, des incontinences verbales ne vous grandit pas, à moins que cela ne soit en fait ça votre vrai caractère. Nous aussi, nous avons des choses à reprocher à Gbagbo. Mais, même nettement moins âgé que vous, nous nous astreignons à une certaine morale sociale, traditionnelle.

A cause des messieurs comme vous et de toute la violence qui a cours actuellement alentours, nous sommes également amené à marquer le pas, à mieux réfléchir sur le vote que nous avons fait : notre conscience et nos entrailles gémissent et soupirent …..de remords. Mr le ministre, vous qui êtes akan, que ne pouvez-vous pas dire avec élégance, l’art de la rhétorique accompagnée de la patience liée aux Seigneurs ? C’est un peu méchant, inutilement mensonger ce que vous avancez sur le compte de Gbagbo. Pouvons-nous un jour compter sur vous ? Comme d’autres aigris que l’amalgame de vos problèmes d’enfance, de manque de familles large et nucléaire, ne vous conduise pas à vous décomposer de la sorte. Regardez un peu dans quel état vous vous mettez !!! Ça ne vous gêne pas de mentir à votre seule et intime conscience ?

Je finis par croire, à force de vous voir insulter, condamner sans jugement Laurent Gbagbo, de lui faire porter tous les maux de Juda, qu’il reviendra un jour. Ce n’est pas une parole en l’air. Et j’en suis sûr, telle que votre conscience silencieuse le connaît, qu’il ne vous fera rien, parce que votre destin, c’est d’accompagner sa grande destinée pour que l’on l’écrive dans la Côte d’ivoire Eternelle.

Georges Koukou Koffi,

(Enseignant, militant de base PDCI)

Source: infodabidjan.net

abidjanici.net
Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.