300px-Cimapflag
MICHEL GALY (POLITOLOGUE, PARIS) –
Paru dans L’Humanité / 24.06.11
« Villages incendiés, habitants brûlés vifs, paysans traqués en brousse – par centaines. Et parfois plus : un millier lors de l’entrée des pro-Ouattara à Duékoué, à l’ouest du pays : crime de guerre ou crime contre l’humanité ?
Mais aussi des quartiers entiers d’Abidjan pillés, des militants pro-Gbagbo assassinés tous les jours pour leur nom, leur âge, leur ethnie (l’ethnocide au Sud concerne en particulier les Bété, Attié et Guéré) : par centaines, sans compter les torturés ou les liquidés de l’hôtel du Golf, siège du nouveau pouvoir et base de ses escadrons de la mort.
Trois fois plus de morts – de 3000 à 5000 cadavres – pour les deux mois d’Alhassane Ouattara, ce héros de l’Occident, que pendant les 10 ans de la gouvernance de Laurent Gbagbo ! Où sont les humanitaires et leurs relais, les dénonciations politiques à Paris et les résolutions de l’ONU ?
Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.