Publié le17 juin 2011 pardirectscoop
PARIS – Le chef d’état-major de l’armée de terre française s’est interrogé jeudi sur la capacité de l’OTAN à se « régénérer » au cas où le conflit en Libye devrait durer plus longtemps.
Des militaires français vérifient un missile d'un avion Rafale en partance pour la Libye, le 19 mars 2011.
« La durée, c’est du potentiel. Est-ce qu’on aura la capacité à régénérer le potentiel ? », s’est-il interrogé. Pour le commandant suprême allié pour la transformation, le général français (air) Stéphane Abrial, la question n’est plus à poser. « La question des ressources deviendra critique (si les) opérations durent plus longtemps », estime-t-il.

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.