LE 13 AVRIL 2011 SOUS ESCORTE HELIPORTEE ONUSIENNE, LAURENT GBAGBO DEBARQUAIT A KOROGHO DANS LE NORD DE LA COTE D’IVOIRE. IL EST AINSI MIS EN DETENTION PROVISOIRE, PLUTOT RESIDENCE SURVEILLEE ALORS QUE TOUTES LES PRISONS DU PAYS ONT ETE GRANDEMENT OUVERTES IL Y A 12 JOURS DE CELA. DANS LA NATURE, 12000 PRISONNIERS EN CAVALE OFFICIELLEMENT QUAND ILS NE REJOIGNENT PAS LES RANGS DES FORCES ARMEES DU R.H.D.P. 

MAITRE AHOUSSOU JEANNOT, MINISTRE DE LA JUSTICE ET GARDE DES SCEAUX D’ALASSANE DRAMANE OUATTARA S’EST VU CONFIER LE DOSSIER ET S’EMPLOIE A NE PAS DECEVOIR CEUX QUI L’ONT NOMME. L’HOMME COMPTE VERIFIER LES HYPOTHESES QUI LUI ONT ETE DONNE: DISCREDITER GBAGBO PAR L’IMPUTATION DE CRIMES DE GUERRE, D’ATTEINTE A LA SURETE DE L’ETAT ET DE DETOURNEMENT DE DENIERS PUBLICS. PENDANT CE TEMPS, TOUS LES JOURS RETENTIT LA TROMPETTE DE LA RECONCILIATION DANS LES MEDIAS D’ETAT ET ALLIES. DANS CETTE AFFAIRE, IL NE FAUT PAS VOIR UNE VOLONTE D’ALASSANE OUATTARA PARCE QUE C’EST LA FRANCE DE NICOLAS SARKOZY QUI TIRE LES FICELLES. ELLE SEULE CONNAIT L’ISSUE DE LA SEQUESTRATION DE GBAGBO. SANS DOUTE LA FAMILLE GBAGBO L’A-T-ELLE COMPRIS EN LOUANT LES SERVICES D’AVOCATS EMERITES ET MEDIATISES. EN COTE D’IVOIRE KOUAKOU SIMPLICE MENE L’INSTRUCTION DU MINISTERE PUBLIC POUR LA PARTIE CIVILE ET LE COMMISSAIRE DU GOUVERNEMENT ANGE BERNARD KESSY KOUAME POUR LA PARTIE MILITAIRE. SUR CES LEVIERS, OUATTARA COMPTE POUR IMPUTER TOUS LES CRIMES QUE SON CLAN ET LUI ONT PERPETRES. D’AILLEURS TOUT LE MONDE A EN MEMOIRE CES IMAGES ATROCES D’AUTOCHTONES GUERES RESIGNES A RESTER DANS LES BRASIERS ALLUMES PAR SES PARTISANS A L’OUEST OU DES MISES EN GARDE DE CET AGENT DU SYSTEME DES NATIONS UNIES POUR L’ARRET DES TUERIES. DANS LE SUD-OUEST, ALLOCHTONES BAOULES ET ALLOGENES MALIENS ET BURKINABES FONT LA BATTUE A LA MACHETTE OU A LA CHEVROTINE DES AUTOCHTONES BETES (GROUPE ETHNIQUE DE LAURENT GBAGBO) APEURES PAR LES EXACTIONS ET ARRESTATIONS ARBITRAIRES ET REFUGIES DANS LES FORETS POUR LES RABATTRE VERS LES ELEMENTS DES FRCI SOUS PRETEXTE QU’ILS SONT MILICIENS OU DE MECHE AVEC LES COMBATTANTS LIBERIENS TRAVERSANT CETTE REGION. S’ENSUIVENT DES EXECUTIONS SANS PROCES. LE COMMANDANT KONE DOTTIE DES FRCI DE CETTE ZONE L’A RECONNU LE DIMANCHE 29 MAI DERNIER LORS DE LA FETEORGANISEE EN L’HONNEUR DE L’ACTUEL PRESIDENT DU CONSEIL ECONOMIQUE ET SOCIAL PAR AILLEURS FILS DE CETTE REGION, NON SANS ACCUSER LES AUTOCHTONES BETES ET BAKWES DE TRAHISON ET METTRE EN GARDE LES ALLOCHTONES ET ALLOGENES. A LA VERITE, CES DERNIERS DEVERSENT DES PROBLEMES PERSONNELS ( CONTESTATION DE PROPRIETE, SOUPçON DE COCUFICATION) DANS CEUX D’ORDRE SECURITAIRE. POUR VOIR DES PERSONNES PHYSIQUEMENT ELIMINEES, ILS SOUDOIENT LES ELEMENTS DES FRCI DONT CERTAINS SONT DE GRANDS HOMMES D’AFFAIRES AU LIEU D’EN ETRE DE LOI. VOILA CE QUI SE PASSE D’UN COTE.


DE L’AUTRE COTE, L’HOMME POLITIQUE ALASSANE DRAMANE OUATTARA EST PRISONNIER DE SA RANCOEUR VIVACE A L’EGARD DE SON ADVERSAIRE QUI A RETARDE SON ARRIVEE AU POUVOIR ET DE CELLE DE SON SERAIL. IL SE DOIT DE LES CONTENTER. EN EFFET, BON NOMBRE D’ENTRE EUX ONT UNE IDEE SUR MESURE DES PECHES DE GBAGBO. ILS DOIVENT A TOUS PRIX LES LUI FAIRE PAYER. SI OUATTARA NE LE FAIT PAS, IL RISQUE DE SE DISCREDITER A LEURS YEUX ET L’HOMO POLITICUS N’EN EST PAS PRET. TOUTEFOIS LE VERDICT DU PROCES DE LAURENT GABGBO SERA MITIGE COMME CE RAPPORT DE L’ONU EN COTE D’IVOIRE. C’EST-A-DIRE, ON Y DENOMBRE 1000 MORTS ALLANT DU 16 DECEMBRE 2010 A AVRIL 2011 ALORS QUE DU 29 AU 31 MARS 2011, CE CHIFFRE A ETE LARGEMENT ATTEINT. ET A L’ONUCI D’AJOUTER QU’ELLE SE RESERVE LE DROIT DE DESIGNER LES AUTEURS. O HONTE! ON VOIT LES TRAMES POLITICIENNES QUI SE TISSENT EN TOILE DE FOND. MAIS OUATTARA EN BON CHEF REVANCHARD VOUDRA HUMILIER GBAGBO ET SANS DOUTE L’EMPRISONNER POUR OBTENIR DES EXCUSES PUBLIQUES ET MEDIATISEES DE SON ETHNIE ET DE SES ALLIES. A MOINS QUE LA FRANCE N’INTERVIENNE CAR POUR CHAQUE CHEF D’ACCUSATIONS, DES REVELATIONS QUI NE SERONT PAS POUR SON HONNEUR VONT ETRE FAITES. CE SERA DANS LE STYLE DE BOKASSA REHABILITE ALORS QU’UNE REPUTATION DE CANNIBALE LUI AVAITT ETE FAITE PAR LES MEDIAS OCCIDENTAUX ENAFRIQUE. OU DE PATASSE A QUI LE TRESOR PUBLIC CENTRAFRICAIN RECONNAISSAIT SOUDAINEMENT DEVOIR 1 MILLIARD DE FRNCS CFA. EN TOUT ETAT DE CAUSES, LE JOUR DU PROCES DE GBAGBO, IL Y AURA DES ETINCELLES.


Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.