300px-Cimapflag

Touré Moussa Zeguen : président du GPP

Cnivoir.org: Présentez vous.

Zeguen : Je suis Touré Moussa Zéguen Président de la C.I.L.CI, Coalition Internationale pour la libératon de la Côte d’Ivoire. En outre je suis le premier responsable de la CONARECI.

CNIVOIR: Quelle est la différence entre la C.I.L.C.I et la CONARECI

Zeguen: La conareci est la coalition nationale des résistants de Côte d’Ivoire qui est un ensemble de mouvements de résistance en Côte d’Ivoire. Ce mouvement a résisté jusqu’au bout, jusqu’à ce que la France accomplisse sa forfaiture.Elle est plutôt nationale et sa naissance répondait aux besoins du terrain du moment et nous sommes sur une nouvelle longueur donde qui justifie la creation de la CILCI .Les nombreuses tueries et exils aue nous avons connu et la neccessite de créer une synergie entre les organisations et les activistes en lutte. On va donc dire que la C.I.L.C.I. est a la Coalition de tous les Ivoiriens habitants en Côte d’Ivoire ou à l’extérieur qui ont le désir réel de libérer le pays. Son siège provisoire est à ACCRA au Ghana et nous donnerons de plus amples details sur notre adresse tres prochainement.

CNIVOIR: Pouvez vous nous expliquez pourquoi certains de vos anciens camarades leaders patriotiques ont trahi ? Et qu’est ce que cela fait à votre lutte ?

Zeguen: J’avais voulu ne pas en parler. Je ne sais pas ce qui les habite en ce moment. Mais je pense qu’ils vont se ressaisir, et nous rejoindre. La trahison pose le problème de la conviction dans une lutte. Etait ce des homme résolus ? Ou était ce des combattants alimentaires je ne saurai vous le dire. Ce qui est sûr lorsqu’on lutte il faut s’attendre à cela. Ceux qui abandonnent la lutte montrent leur vrai visage. Et nous donnent des enseignements quant à la suite du combat. Aujourd’hui, je me sens plus fort et me permet de constater que nous avons muri d’avantage. Ce que nous avons vécu à Abidjan, l’expérience de chaque jour ici au ghana au Togo au Benin Mali et dans les camps de réfugiés me donnent une grande responsabilité. Je vois mes compatriotes souffrir a l’étranger et au pays et mon devoir est de leur donner espoir. C’est ce que Laurent Gbagbo nous appris et c’est ce que nous pratiquons.

CNIVOIR: Vous nous devancez dans les motivations qui vous ont poussé à créer la C.I.L.C.I

Zeguen: Vous avez tout compris. On ne peut pas vivre ce que nous vivons à Accra, à Elubo( Ghana), au Togo , avec des compatriotes, et rester insensible. Toutes les nouvelles d’exactions, de dépouillements, de destructions qui nous viennent du pays nous amènent à redoubler d’effort, à se battre plus pour consoler les Ivoiriens. C’est le sens de la coalition internationale pour la libération de la Côte d’Ivoire en abrégé CILCI. Au pays nous n’avons jamais baissé les bras pour expliquer le sens du combat que nous livrions avec le président Laurent Gbagbo contre la France et ses valets. Hors du pays nous devons être plus motivés pour sauver ce pays qui est le seul que nous avons.

Cnivoir: Pensez vous que la partie n’est pas perdue avec la communauté internationale, la France et tous ses alliés qui vous ont combattu ?

Zeguen: C’est l’erreur que beaucoup font. Certes nous avons perdu une bataille mais pas la guerre. Nous avons replié mais nous n’avons pas fui. Et d’ailleurs nos frères Ivoiriens qui n’avaient pas compris le combat hier commencent à le comprendre. Ils nous appellent chaque jour et se rallient à notre combat. Pas plus qu’ hier un haut responsable de la rebellion est arrivé à me joindre pour me faire part de ses regrets. Il vient de comprendre qu’Alassane n’est pas venu pour la cause des Ivoiriens, mais pour la France et certains pays étrangers. Le PDCI vient d’être trahi et nous avons rencontré un cadre de ce parti de passage à ACCRA qui nous a fait part de son inquiétude. Rien ne peut faire reculer un peuple déterminé. C’est Mao Tse Toung qui disait que l’échec dans le combat est une phase de réflexion pour corriger les erreurs et atteindre l’objectif. Nous allons gagner et nous allons retourner au pays soyez sûr, observez seulement.

Cnivoir: Vous êtes vraiment confiant.

Zeguen: Très confiant, le pouvoir d’Alassane est un château de cartes. Il a en lui ses propres contradictions, il tombera peut être de lui même. En tout cas nous l’aiderons dans ce sens. Mieux nous avons aussi des amis français qui constatent que le sous préfet ADO les a aussi trompe en leur faisant croire qu’il était adore des ivoiriens et qu’il pourrait contrôler la situation en cas de coup d’état français en sa faveur. Beaucoup des financiers français comprennent qu’ils ont été trompe car ils voient la popularité de Laurent Gbagbo avec les milliers d’exilés et déserteurs qui n’ont pas confiance en ces tueurs de la FRCI

Cnivoir: Que preparez vous en ce moment ? on vous accuse de fomenter un coup d’état.

Zeguen: En ce moment qu’Alassane ne panique pas, nous ne préparons pas de coup d’état. C’est la panique en leur sein qui leur donne la sueur froide. Nous sommes plutôt préoccupés à nous occuper de nos frères qui souffrent dans les camps et dans les pays de refuge. Nous sensibilisons et nous informons. Notre calendrier est énormément chargé. Nous envoyons même bientôt des émissaires au Libéria pour s’enquérir de la situation des Ivoiriens qui sont dans les camps. Meme si nous informons la communauté internationale sur les crimes des hommes de DAO nous ne préparons aucun coup d’état car nous avons confiance en la force populaire qui va les faire partir. Néanmoins personne n’ignore que leur coup de force français peut inspirer d’autres putschistes de manière légitime Nous autres avons opt2 pour la révolution populaire qui va laver ce pays tant convoite

Cnivoir: Blé Goudé vient de sortir de sa cachette, quels commentaires pouvez vous faire?

Zéguen: C’est un camarade de lutte et nous croyons que sa sortie vient de rassurer les nombreux Ivoiriens qui étaient inquiets. Il a sa place dans la lutte et doit contribuer a la mobilisation générale pour la victoire sur les forces rétrogrades

Cnicoir: Votre commentaire sur l’actualité.

Zeguen: De prime abord, les voyages d’Alassane viennent de prouver qu’il n’est pas libre de ses actions et qu’il n’est qu’un pion d’un système déjà ficelé. Il va en Europe pour endetter à nouveau la Côte d’Ivoire comme autrefois alors que le pouvoir Laurent Gbagbo luttait pour l’indépendance économique de la Côte d’Ivoire, arrêter de tendre toujours la main à l’occident. Secundo, la formation du gouvernement montre que Dramane ne tient pas parole. Il a trahi son pacte avec Bédié quant à la nomination d’un premier ministre qui devait sortir de ce parti. Ces derniers devraient en principe en tirer une leçon. Mais comme ces gens n’ont pas de couille…(rire). La dernière sortie de Mamadou Coulibaly dans Jeune Afrique ne me rassure pas quant à sa capacité a fédérer toutes les energies des militants qui sont majoritairement Gbagboistes comme moi. Je souhaite que Mamadou Koulibaly arrête de critiquer les choix du président Laurent Gbagbo et en faisant croire que nous n’avons pas gagne les élections, Car il faut être claire des a présent avec tous ceux qui veulent s’accaparer le fruit de plus trente années de lutte d’un homme et le combattre avec. Si Mamadou Koulibaly n’arrête pas il va falloir qu’il laisse la tête du parti appele Front populaire Ivoirien et aller créer le sien. A bon entendeur salut. Gbagbo est un poids lourd de la lutte émancipatrice dans les consciences en Afrique et lui Mamadou K na pour le moment aucune légitimité pour le vilipender au profit de OUATTARA Dramane

Cnivoir: Revenons un peu sur l’organisation de la C.I.L.C.I. Avez vous des contacts avec des Ivoiriens de la diaspora ?

Zeguen: Oui, ils nous encouragent et nous avons déjà des cellules dans des pays européens et en Amérique. En Afrique du sud et en Israël des discussions sont en cours pour une représentation dans ces pays. Je profite de votre page web pour lancer un appel à tous les Ivoiriens désirant s’organiser de prendre contact avec nous en nous écrivant àcilciad@gmail.com. Bientôt nous mettons en ligne un site internet pour plus d’informations. Nous invitons l’ensemble des ivoiriens a former leurs cellules autonomes de vingt cinq membres et comment la mobilisation, Nous sommes également prêt s pour a répondre aux invitations des patriotes dans les différents pays africains et partout dans le monde Par ailleurs nous nommerons bientôt nos représentants dans les différents pays pour aider a l’implantation de la coalition a travers le monde.

Cnivoir: Votre dernier mot.

Zeguen: Je lance un appel d’espoir à tous nos compatriotes restés au pays qui nous appelle en longueur de journée. Qu’ils soient rassurés Dieu combat pour nous, bientôt il fera jour . Enfin à tous nos compatriotes de la diaspora de se joindre à notre combat, ils peuvent s’ils le désirent se rendre sur place en Afrique pour constater d’eux mêmes l’efficacité du travail quotidien.Ils peuvent nous inviter partout pour les debats et autres activites. L’Ivoirien nouveau est né, celui qui a un attachement véritable à son pays. Celui qui sait que la recolonisation de lAfrique ne devra plus continuer si nous restons unis et mobilises. Nous finissons par exiger la liberation sans condition du president Laurent Gbagbo de Affi Nguessan m Simone Gbagbo et lense mble de nos prisonniers politiques. Que Dieu donne longue vie à votre site.

Interviez réalise par YAPI James de cnivoir

source : Cnivoir

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.