Des élus du Congrès américain ont défié Barack Obama devant la justice mercredi 15 juin en déposant une plainte à Washington contre la décision du président de se passer du feu vert du Congrès pour lancer les opérations militaires en Libye. Le texte, qui accuse nommément le président américain et le secrétaire à la défense Robert Gates, « conteste la constitutionnalité de la guerre » et vise à « protéger les plaignants et le pays » face à la politique du gouvernement en Libye.

Lire la suite

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.