Publié le samedi 11 juin 2011 | Soir Info
Une épidémie de choléra s’est déclarée à Abidjan, depuis quelque temps. Une cinquante de personnes a été atteinte. Une demi-douzaine de morts a été enregistrée. En outre, la fièvre typhoïde ne donne pas de répit aux populations. Pour donc donner plus de chance aux Abidjanais, aux habitants d’Anyama, de Bingerville et de Songon d’éviter ces maladies et bien d’autres, le Gouverneur du District, Robert Beugré Mambé, vient de prendre une mesure interdisant la vente d’aliments et de boissons vendus à ciel ouvert. « Le Gouverneur du District d’Abidjan informe les populations, tenanciers de commerces et vendeurs ambulants que seule la vente des aliments et boissons (eau, gnamakou, bissap, tomi, lait, sirop, gâteau, beignet, arachides, petit-pois, aloco ou igname frit, attiéké, riz, poisson, viande, légumes et légumineuses, etc.) contenus dans des box vitrés est désormais autorisée sur l’ensemble du territoire du District d’Abidjan », relève le communiqué produit à cet effet. Pour le Gouverneur du District d’Abidjan, les risques d’épidémies sont liés au mode de conservation des aliments et des boissons. A en croire le chargé de la communication dudit District, Dosso Moustapha, que nous avons joint par téléphone, le vendredi 10 juin 2011, une phase de sensibilisation de trois mois est en cours. Par la suite, interviendra la répression qui consistera à détruire les installations et produits destinés à la vente à ciel ouvert. Rappelons que pour éviter des maladies, il faut se laver les mains avec du savon, avant de manger, après avoir été dans les toilettes, laver tout ce qui doit être consommé, etc.

Dominique FADEGNON

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.