Publicités
Diplomatie : Après le renversement du président Gbagbo, les ambassadeurs ivoiriens ont faim

Diplomatie : Après le renversement du président Gbagbo, les ambassadeurs ivoiriens ont faim


Ally Coulibaly devant l’ambassade de Côte d’Ivoire en France.

Le 09 juin 2011 par Notre voie – Depuis la crise postélectorale, les ambassades de Côte d’Ivoire à l’étranger sont dans un état déplorable. Ces institutions qui sont d’office chargées de représenter l’Etat de Côte d’Ivoire et de

promouvoir cet Etat auprès des pays où elles sont, sont délaissées. Toutes nos ambassades ont accumulé jusqu’à ce jour un arriéré de loyer de 6 mois ce qui rend difficile la situation des hauts fonctionnaires travaillant dans ces représentations diplomatiques. Cela ne fait pas honneur à la Côte d’Ivoire. En plus de cela, le comble c’est que les hauts fonctionnaires qui y travaillent n’ont pas perçu de salaire jusqu’à ce jour, depuis ces six mois.
Sur les 42 ambassades et missions permanentes que compte la Côte d’Ivoire à l’étranger, seulement 15 ont perçu les salaires au moins jusqu’en avril 2011. Faisant le décompte, il se trouve qu’il y a vingt-sept (27) qui sont sans salaire jusqu’à ce jour, tant en Afrique, en Europe qu’en Asie et en Amérique. Certaines de ces ambassades ont des arriérés de quatre (4) mois, quand d’autres se retrouvent avec 3 mois de retard. Or, dans les pays étrangers, nul ne peut compter sur son ami ou voisin pour vivre. Alors, nos diplomates et leurs familles doivent-ils attendre les pluies de…dettes en voie d’être contractées pour annihiler notre soif d’indépendance et de souveraineté ?
En tout cas, dans nos représentations diplomatiques, des voix s’élèvent de plus en plus pour râler contre les nouvelles autorités installées par le président français en Côte d’Ivoire. Nos ambassadeurs et leurs personnels ont l’impression que le nouveau chef de l’Etat est plus préoccupé par son pouvoir que par les urgences de l’Etat. «Quand il s’est agi de trouver des milliards pour une investiture à Yamoussoukro, il a rapidement trouvé les fonds dans un pays cassé par la guerre pour le pouvoir. A présent, les ambassades sont bloquées et tout semble remis à l’incertitude. Le président est contraint à l’endettement du pays alors qu’il promettait des pluies de milliards lors de sa campagne», entend-on de plus en plus dans nos ambassades.
Ventre (même diplomatique) affamé n’a point d’oreille. Vivement que les autorités se penchent sur cette situation qui perturbent le silence légendaire de nos diplomates et déshonore la Côte d’Ivoire.
Source: Wikilibre – Infodabidjan.net
Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :