Publicités
NON-PAIEMENT DES ÉMOLUMENTS DES DÉPUTÉS / LES VÉRITÉS DU GAL OUASSÉNAN KONÉ À OUATTARA

NON-PAIEMENT DES ÉMOLUMENTS DES DÉPUTÉS / LES VÉRITÉS DU GAL OUASSÉNAN KONÉ À OUATTARA

Rencontre de vérité, mardi 7 juin dernier à 19h, à la résidence privée de Ouattara sise à la Riviéra Golf. Ce jour là, Ouattara y recevait le député Gaston Ouassénan Koné, influent membre du Groupe parlementaire PDCI-RDA. Un seul point était à l’ordre du jour de cette rencontre: la question du non-paiement, depuis plusieurs mois, des émoluments de l’ensemble des députés de la 9ème législature. C’est au nom de ses collègues parlementaires, qui l’ont d’ailleurs mandaté, que Gaston Ouassénan Koné est allé échanger avec le locataire du golf.

Selon nos sources, Ouattara a dit à son hôte qu’il lui apparaissait anormal de verser des indemnités à des députés dont le mandat devrait s’achever avec celui du président Laurent Gbagbo, renversé le 11 avril 2011. Ouattara aurait ajouté que la décision de ne pas payer les parlementaires lui avait été proposée par son conseiller juridique.

Les arguments avancés par le chef de l’Etat n’ont pas convaincu le député Ouassénan Koné qui, selon une source bien introduite au parlement, n’est pas passé par quatre chemins pour lui dire ses vérités. Notre informateur confie que le membre du groupe parlementaire PDCI lui a fait savoir qu’il est totalement injuste, au regard de la loi fondamentale, de priver les députés de la 9ème législature de leurs indemnités. Et de poursuivre pour dire que si le Conseil constitutionnel, mis en place sous le régime du président Gbagbo a pu l’investir en tant que chef de l’Etat, si le Conseil économique et social(CES), la Grande chancellerie, la Cour suprême continuent d’exister sous le nouveau régime, pourquoi le parlement devrait-il être dissous et par quels moyens légaux le serait-il?

Ouattara, comme on le constate, a vraiment un problème avec la loi. Lorsque cela l’arrange il évoque la loi pour justifier ses actes et lorsque cette même loi n’est pas à sa faveur il en fait fi. Sinon comment comprendre que les conseillers économiques et sociaux avec leur président fraîchement nommé par lui, continuent de percevoir leurs émoluments, alors qu’ils se trouvent dans la même situation que les députés de la 9è législature?

Ouattara finit par convaincre tous les observateurs de la scène politique ivoiriennes qu’il est loin d’être un démocrate.

Par thruthway

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :