par La Majorité Présidentielle Gbagbo, jeudi 9 juin 2011, 21:24

Des éléments de Frci basés au commissariat du 3ème arrondissement de Daloa se sont introduits dans une classe du lycée 2 le lundi 6 juin pour tenter d’enlever M. Camana Ettien, professeur qui donnait des cours à ses élèves. Mais les élèves, les syndicalistes et l’administration se sont mobilisés pour faire obstacle aux ravisseurs. Sur les raisons de ce rapt avorté, on évoque que l’épouse de l’enseignant aurait pris des pagnes chez un commerçant grossiste. Et que c’est ce dernier qui aurait saisi le Frci pour se faire payer sous la contrainte. Il a fallu l’intervention du proviseur du lycée 4 et la forte opposition des élèves pour ramener Frci à la raison. Soulignons que ces hommes armés font du zèle et continuent de se comporter comme de véritables hors la loi. 
voici les bouviers de ouattara.des analphabètes,des taulards.

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.