Source :  Soir Info 


Alassane Ouattara, dès sa prise de pouvoir, en avril 2011, a averti que les différents concours de la Fonction publique dont les résultats ont été publiés ou le déroulement s’est effectué à partir du 4 décembre 2010 seraient annulés. Car, selon le nouveau pouvoir, les décisions prises pendant cette période par l’ex-gouvernement en place (Aké N’Gbo, pro-Gbagbo) étaient illégales et frappées de nullité. C’est chose faite depuis le vendredi dernier 3 juin, à travers un communiqué lu sur Télévision Côte d’Ivoire (Tci). Il s’agit, en effet, selon une source proche du ministère de la Fonction publique et de l’Emploi, des concours spéciaux. Notamment, du Trésor, des Impôts, de l’Administration civile dont les résultats de l’admissibilité étaient disponibles en décembre, en attendant les épreuves orales. A ces concours, il faut ajouter ceux de l’inspectorat de l’enseignement primaire qui avaient déjà soulevé la polémique à travers la protestation de plusieurs candidats criant à la fraude et à la corruption. Les concours contractuels qui se sont déroulés en février, concernant les ministères de l’Economie et des Finances et les Centres hospitaliers universitaires (Chu), font également partie des concours qui sont annulés par la mesure prise par le chef de l’Etat. Les concours de l’Institut national de la formation des agents de santé (Infas), précisément pour le recrutement de sages-femmes et d’infirmiers, qui avait été fait en février 2011, sont aussi frappés par ladite décision. Par ailleurs, la rumeur d`annulation de la session 2010-2011 du concours de police, qui a circulé la semaine dernière, a été confirmée par une source proche de la direction de la police nationale. Autorisé par le gouvernement Aké Ngbo, ce concours n`est pas pris en compte par les nouvelles autorités.
Notre source lie ce fait aux ordonnances présidentielles n° 2011-004 et n° 2011-005 du 11 avril 2011 qui annulent tous les décrets et ordonnances pris par le gouvernement de Laurent Gbagbo, qualifié d`illégitime, sur la période du 4 décembre 2010 au 11 avril 2011. « Le concours de police s`étant déroulé dans la période indiquée, il va sans dire qu`il est annulé », a expliqué notre interlocuteur qui a requis l`anonymat.

Fofana Mambé et M’BRA Konan

Source:http://ci.telediaspora.net



Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.