Publicités
Pauvres Africains qui accourent à l’appel du Français pour la photo à Deauville…

Pauvres Africains qui accourent à l’appel du Français pour la photo à Deauville…

Alors que l’on vient d’apprendre l’assassinat le 8 mai dernier de Sylvain Gagnetaud, journaliste au Temps, par les hommes armés de ouattara, le président français reçoit exceptionnellement, au milieu des chefs d’Etat habituels, les chefs d’Etat de cinq pays africains (Côte d’ivoire, Guinée, Niger, Egypte et Tunisie) au sommet du G8 à Deauville. Le Français considère que ces hommes représentent le grand renouveau de la démocratie en Afrique. Ces présidents, surtout ceux de l’Afrique subsaharienne, n’ont sans doute pas compris le sens de cette invitation qui les avilit plus qu’elle ne les grandit. La France a une occasion en or aujourd’hui pour montrer au monde entier qu’elle est toujours influente en Afrique et que la Françafrique n’est pas morte. « Venez au G8, je vous présenterai à mes amis… » Pauvres Africains, ils accourent comme des enfants qu’on appelle pour le repas. Cela ressemble plutôt à une exhibition aux relents esclavagistes, où les Africains viennent surtout pour amuser la galerie. Ces Africains, dont les idées démocratiques sont encore à démontrer, vont, pendant ce temps, permettre au Français de se servir à volonté et gratuitement en uranium nigérien, en bauxite guinéenne, en cacao ivoirien et j’en passe. De ce fait, ils participent à la paupérisation de l’Afrique et de ses habitants. Et le renouveau démocratique auquel on veut nous faire croire semble encore bien loin.
Le récent rapport d’Amnesty International sur les exactions en Côte d’ivoire ne semble en tout cas pas émouvoir outre mesure ce président français. Au demeurant, on ne sait pas encore quel impact ce rapport accablant pour ouattara aura à plus long terme sur la vie politique ivoirienne. Sera-t-il enterré, comme bien d’autres auparavant dans d’autres pays, ou alors l’organisation non gouvernementale l’utilisera-t-elle pour faire pression sur ouattara et le convoquer pour qu’il réponde des nombreux crimes qu’il a commis ? L’avenir nous le dira. Mais ne nous faisons pas d’illusions. Ce rapport sort un peu tard, justement après que ouattara est devenu officiellement le président ivoirien. C’est une chose de dénoncer, encore faudrait-il le faire quand il est encore temps. 

Anne Bonsergent.
Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :