Catégorie :

DE L’ASSASSINAT DE RUBEN AU GENOCIDE DU RWANDA

Le 13 septembre 1958, un commando d’élite de l’armée française exécute Rubèn Um Nyobè, dirigeant de l’UPC (l’Union des Peuples du Cameroun). Cette armée française va continuer ses basses besognes dans ce pays, jusqu’à la fin des années 60, et va mettre en pratique ce qu’elle avait expérimenté en Algérie. Continuer la lecture

Publicités
Publié le