Publicités
UN FRANÇAIS REVELE: «LES FORCES DE OUATTARA TUENT ET CONSTITUENT DES CHARNIERS ATTRIBUES AUX PRO-GBAGBO»

UN FRANÇAIS REVELE: «LES FORCES DE OUATTARA TUENT ET CONSTITUENT DES CHARNIERS ATTRIBUES AUX PRO-GBAGBO»

A la recherche d’ informations sur le scandale sexuel du responsable du FMI, un ami à SARKOZY, nous avons rencontré le samedi dernier à l’hôtel Sofitel à Manhattan un touriste français qui, à notre grande surprise, semblait plus préoccupé par les souffrances du peuple de Cote d’Ivoire: “Je ne m’intéresse pas du tout à la vie mouvementée de ce type ( Ndlr: Mr Dominique STRAUSS) ” balise t-il d’emblée la conversation avant d’ajouter: ” Je suis plutôt outré par le développement du drame ivoirien”. Un drame selon lui fabriqué par son pays la France et l’ONU. “Vous, les médias, devriez plutôt aller en Côte d’Ivoire et rendre compte de la souffrance des nombreuses personnes qui sont exécutées chaque jour dans les villes et villages de ce pays mais dont personne ne parle ici à New York.
MASSACRES A DUEKOUE 2.jpg
Ce qui se passe dans cette partie du monde est vraiment triste et révoltant”. La cinquantaine révolue, Nicholas LECHIENT insiste à ce que cela soit su car il dit avoir perdu son épouse, une ivoirienne d’ethnie Guéré et 6 membres de sa famille qui ont tous été exécutés par les soldats d’Alassane Ouattara en sa présence dans le quartier de Yopougon alors que, lui, a été épargné à cause de la couleur de sa peau. Très amer, Mr LECHIENT éprouve un véritable dégoût à l’égard des Présidents OUATTARA, SARKOZY et OBAMA: “Ce que ces gens ont créé en Cote d’Ivoire ne s’effacera jamais de la mémoire collective. Ecrivez le, Il y a eu plus de morts en Côte d’Ivoire qu’il n y en a eu ici lors des attentats du 11 septembre et cela continue toujours contrairement aux mensonges des nouvelles autorités ivoiriennes. Ce qui est plus révoltant, c’est que ce sont ceux qui ont commis ces crimes qui sont au pouvoir et se chargent aujourd’hui d’en trouver les responsables.

C’est vraiment la comédie juridique dans ce pays où tous les journaux de l’opposition sont aussi condamnés au silence et leurs sièges transformés en QG des combattants indigènes et incultes de Ouattara. Plus personne ne doit véhiculer d’autres messages que ceux du nouveau Président et ses hommes. Si c’est cela la démocratie voulue par OBAMA et SARKOZY, j’ai pitié pour ces soit disant “grands de ce monde”.
Interrogé sur les nombreux charniers découverts chaque jour à Abidjan et attribués aux pro-GBAGBO, le touriste Français est sans détour: “C’est de la distraction. Comme elles sont accusées d’avoir massacré plus d’un millier de personnes à Duekoué, les forces de Ouattara cherchent aussi à épingler le camp GBAGBO. Mais, que cela soit à Duekoué comme à Abidjan, pourquoi les forces pro Gbagbo attendraient elles que les pro Ouattara les attaquent avant d’aller tuer des civils ? Cela a t-il un sens ? Le gouvernement OUATTARA fait des accusations stupides comme si son armée de rebelles n’avait pas combattu. Pourquoi les hommes de Gbagbo tueraient ils des gens qui ont majoritairement voté pour GBAGBO? Or c’est ce que le pouvoir Ouattara cherche à faire avaler au monde entier quand il parle de miliciens pro-Gbagbo et de découvertes bizarres de charniers évidemment constitués par lui-même. Ce sont toutes les personnes que les forces de Ouattara elles mêmes ont exécutées qu’elles ramassent à travers le pays pour en faire des charniers attribués aux miliciens(?) pro Gbagbo. C’est triste et vous comprenez que l’objectif de Ouattara et de ses hommes est de se blanchir dans des procès ridicules qu’ils annoncent.
A un moment où l’on parle de mandats d’arrêt internationaux contre Kadhafi et sa famille, Ouattara et ses tuteurs usent de toutes les combines pour échapper à cette mesure, inévitable pour lui si vraiment la justice est de ce monde. Dans tous les cas, la Cote d’Ivoire est devenue la terre d’expérimentation de toutes les incongruités de cette dernière décennie surtout quand on y forme cinquante après les indépendances “une armée républicaine” avec des analphabètes de tout acabit. Allez y comprendre quelque chose!”
Côte d’Ivoire, terre d’expérimentation de toutes les incongruités de cette dernière décennie
C’est par ces mots que Nicholas LECHIENT a terminé l’entretien qu’il a eu avec nous avant de regagner sa chambre dans ce luxueux hôtel de New York. L’émotion et la rage qu’on a pu lire sur son visage nous ont convaincu sur la réalité du drame des ivoiriens et surtout du black out total dont il fait l’objet de la part des médias étrangers. Mais dans ce monde moderne des nouvelles technologies de l’information où rien ne peut être enterré en cachette, l’espoir est permis. Malgré cette option des nouvelles autorités ivoiriennes de tuer, de traumatiser, de forcer tout le monde au silence, tout se saura maintenant ou plus tard. L’illettré Capitaine et seigneur de guerre qui se croit tout permis à Bouna savait il que la vidéo de son interrogatoire pouvait être regardée sur notre site quelques minutes seulement après la fin de ses errements ?
Une chose est sure; Nicholas LECHIENT connait bien ce pays où il a passé 19 années de sa vie. En insistant sur “Cote d’Ivoire, terre d’expérimentation des incongruités de cette dernière décennie”, il nous rappelle que c’est bien ici que, se servant d’une véritable acrobatie juridique sans précédent, Paul Yao N’DRE, Président de la plus haute institution en matière d’élections a déclaré le 5 Mai dernier, Alassane Ouattara vainqueur des Présidentielles du 31 Octobre 2010 après l’avoir fait dans les mêmes conditions pour GBAGBO quelques mois auparavant. En se débrouillant pour trouver des “tra-la-la” inimaginables afin de justifier cette pirouette d’une exclusivité déconcertante, ce grand homme de lois venait ainsi de se signaler dans l’histoire des rares et courageuses prouesses juridico-constitutionnelles dans le monde.
Si, pour s’accommoder ce saut vu comme étonnant et humiliant, d’aucuns ont estimé que Yao n’avait pas de choix, c’est le sérieux et le courage même de la justice ivoirienne qui nous interpellent car elle nous donne des frissons quand nous regardons aujourd’hui comment elle opère pour désigner les responsables des nombreux massacres des ivoiriens pourtant déjà révélés dès les premières heures par les organisations internationales. Certainement une parodie de procès se prépare contre GBAGBO et ses partisans.
Jack SARKORRACHI

SourceTWNews
Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :