La mort silencieuse du peuple Wê dans l’ouest

Dans l’ouest de notre pays les Guéré continuent de mourir en silence.Après les exterminations en masse par les rebelles de ouattara les réfugiés se meurent lentement à la mission catholique de Duékoué.Ils sont plus de 27000 à vivre dans des conditions de vie inimaginables.Leurs maisons sont occupés par les rebelles ou ont été détruites.Leurs enfants et leurs époux ont été assassinés par la rébellion.Le calvaire des guéré se poursuit et pendant ce temps ouattara continue sa comédie avec le soutien des autorités françaises.Pas plus tard que Hier les rebelles ont assassinés des refugiés partis voir ce qui restait de leur champs

Publicités