LES FROCES PRO-OUATTARA S’EN PRENNENT À UN PROCHE DU COLONEL KADHAFI

Des hommes en armes ont visité et pillé le « palais de l`Eburnie« , résidence privée de sa majesté Tchiffi Zié Jean-Gervais, très proche du colonel Kadhafi et Secrétaire général permanent du Forum des rois, sultans, princes, cheicks et chefs coutumiers africains, le week-end dernier.
Conduit par un officier supérieur qui a rallié le camp Ouattara, dont nous taisons volontairement le nom, initialement, la mission aurait été menée juste pour une perquisition, dans le but de rechercher une éventuelle cache d`armes. Mais, cette perquisition fera le malheur du maitre des lieux, absent du pays depuis plusieurs semaines . Dans la soirée du vendredi dernier, en effet, ces éléments des FRCI (Forces pro-ouattara) en armes ont débarqué au domicile de Tchiffi Zié, ont molesté le gouverneur du « palais«  avant de s`introduire dans la résidence.
Les visiteurs peu ordinaires ont passé au peigne fin toutes les pièces du palais, à la recherche d`armes. Cette mission s`étant avérée infructueuse, d`autres idées ont-elles traversées les esprits de ces hommes en armes? Toujours est-il que la coquette résidence du chef traditionnel africains a été abandonnée dans un état méconnaissable au cours de notre passage sur les lieux, le lendemain samedi.


Entièrement pillée, tous les appareils électroménagers (télés écran plasma, mini-chaînes, réfrigérateurs, cuisinières etc.) ont été emportés. Les visiteurs vont également faire main basse sur une somme d`argent estimée à plus d`un million de dollar, soit environ plus de 500 millions de fcfa. Les clés des véhicules du leader traditionnel, stationnés dans la cour, sont aussi emportés. Les sinistres individus vont pousser le cynisme plus loin en revenant des instants après, cette fois, en galante compagnie, pour passer la nuit dans les chambres de la résidence.
Le lendemain, soit le samedi 14 mai au matin, les compagnes de ces hommes en armes se sont elles aussi « servies«  en emportant des valises de vêtements. C`est un Tchiffi Zié totalement effondré, s`interrogeant encore sur les motivations réelles de ses bourreaux, que nous avons eu samedi dernier au téléphone. « Qu`est-ce que j`ai fait pour que des hommes en armes débarquent chez moi et pillent ma résidence? Je ne fais pas de la politique et ça tout le monde le sait. J`ai toujours demandé aux hommes politiques de jouer balle à terre, de toujours s`asseoir dès qu`il y a un problème, pour dialoguer, discuter et trouver une solution. Je n`ai que trois mots à la bouche, la paix, la réconciliation et la cohésion sociale. J`ai toujours demandé à tous les Ivoiriens de s`accepter mutuellement dans nos différences, parce que nous sommes tous égaux. Je n`ai jamais pris parti pour aucun homme politique. Moi, je fais la promotion des valeurs traditionnelles africaines. Mon combat est au niveau africain. Je ne fais pas de la politique. Je ne comprends, donc, pas pourquoi les gens me font ça, alors même que je m`apprêtais à rentrer la semaine prochaine pour participer au processus de réconciliation à travers la commission Dialogue-Vérité-réconciliation« , nous a-t-il confié, la mort dans l`âme. Aux dernières nouvelles, un huissier de justice aurait été commis pour faire le constat d`usage et évaluer les dégâts.



Source: autre presse
            La Côte d’Ivoire la vraie
Publicités