Le prochain duel à mort entre Ouattara et Soro. Qui éliminera l’autre ?Le regard du « je t’aime, moi non plus ». Mefiez vous des apparences. Ces deux hommes ont une seule chose en commun. Leur obsession à se faire président de la République de Côte d’IvoireLa sortie de Ouattara à Dakar au Sénégal a été faite avec le souci d’aller remercier Wade pour le soutien que ce dernier a apporté à Ouattara. D’ailleurs même si l’on peut se soucier des soldats Sénégalais tombés au combat pour cette guerre en Côte d’Ivoire, Wade en secret a dû demander des comptes à Ouattara dans une fraternité empreinte de fraternité musulmane. Et les parents des victimes : qu’est ce qu’ils en disent ?

Par ailleurs, la traditionnelle épreuve de question et réponse à laquelle s’abreuve tout individu qui arrive tout fraichement au pouvoir, même si ce pouvoir est teinté de sang, on n’échappe pas à la règle.Mais, la prudence ou la démagogie dans les réponses données par Ouattara, l’on a bien senti que ce dernier n’a pu répondre qu’à demi-mot sinon en esquivant les questions les plus corsées, question de ne pas allumer des tensions au sein de la rébellion au pouvoir, même si Ouattara compte sur la force de la Licorne ou la force de l’armée française qui l’a placé au pouvoir après les bombardements des sites militaires et le palais présidentiel en tuant plus de 5000 ivoiriens.La question qu’on attendait des journalistes c’est celle liée à l’armée ivoirienne dont les généraux , colonels, commandants, capitaines et de nombreux milliers de soldats ne sont plus que des tigres en papiers, car, en dehors des chars et des lances roquettes que les Français brandissent fièrement en Côte d’Ivoire en tant qu’armée d’occupation impérialiste, et en dehors des armes infâmes des FRCI, il n’y a pas apparemment plus d’armement propre à l’armée ivoirienne, en dehors des fusils portatifs et individuels. L’occupation de la Côte d’Ivoire est totale.Passons….Ouattara parle d’IB avec une certaine légèreté qui traduit le manque d’intérêt à cette mort. C’est normal question de ne pas avoir une brouille avec Soro, son premier ministre et ministre de la défense. Ce que Ouattara l’économiste oublie, c’est que Soro est prêt à lui foutre les balles dans le cul.D’ailleurs, Ouattara a même mal et brièvement répondu à la question qui lui a été posée sur le cas Soro, à savoir s’il sera remplacé ou pas.Ouattara a simplement ronronné dans une réponse à peine audible et placée dans une sortie d’embrouillamini, qu’il continue à être premier ministre, alors que les pressions de Paris ne sont plus à demander. Ouattara doit valser Soro à cause des crimes contre l’humanité.Ouattara doit sûrement aller à Ouaga dans quelques jours, ensuite après ce voyage de Ouaga, il se rendra en France à Paris et tout droit à l’Élysée pour aller féliciter le maître Sarko pour l’avoir installé après d’intenses bombardements du palais présidentiel pour faire partir Laurent Gbagbo.Cependant, pendant le départ de Ouattara, Soro pourra échafauder son petit plan avec ses commandants. ET, tout le monde sait combiens les maîtres sont changeants.«Ouattara est un homme du passé, il doit toujours partir». Rêve ou réalité, de toutes les façons, le scenario est en marche depuis quelques temps.La guerre interne ne fait que commencer. Voir Soro sortir, cela devra se faire avec doigté. Oui, il va toujours sortir par la grande porte, les crimes sont d’un grand niveau des violations des droits de l’homme. Paris est embarrassée, Les ONG des droits de l’homme et surtout la Cour Pénale Internationale, ont bien changé leurs études. Ouattara au pouvoir, mais pas Soro, cela facilitera la compensation.Soro le cruel criminel a réussi de tromper la vigilance de la CPI, mais, elle vient de se rattraper. Soro sera bel et bien traduit devant la justice pour crime contre l’humanité.Gervais Mboumba, militant des droits de l’hommeSource: lvdpg.com

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.