Arrivé au pouvoir par la force des armes, suite à des élections contestées, et la volonté belliciste d’un Nicolas Sarkozy qui veut redorer sa politique internationale, Alassane Ouattara est le nouveau président « légal » de la Côte d’Ivoire depuis le 6 mai. Depuis la chute de Laurent Gbagbo, les médias ne parlent plus de la Côte d’Ivoire. Or, en ce moment, les exactions, les pillages, les saccages en tous genres et même les massacres commis par les forces pro-Ouattara dans leur conquête éclair du pays se poursuivent et entachent d’une couleur rouge sang son début de mandat.
Dénoncer cette manière de faire de la politique, dénoncer ces crimes et ce silence complice des médias occidentaux, tel est l’objet du Collectif Ensemble contre les massacres en Côte d’Ivoire qui nous présente un document édifiant consultable ici. Certaines images étant extrêmement choquantes, nous avons choisi de ne pas les afficher directement au yeux de tous sur notre site.
Ces photos et ce compte-rendu proviennent directement du camp des partisans de Laurent Gbagbo, ils ne sont donc pas neutres. Ils confirment néanmoins ce que nombre d’ONG humanitaires affirment depuis plus d’un mois : Alassane Ouattara, loin de pratiquer une politique de réconciliation, semble laisser le champ libre à ses alliés des tribus guerrières du Nord du pays. La Côte d’Ivoire n’existe plus, ce n’est plus qu’une zone de non droit international où les chefs de guerre y imposent leur loi, celle du plus fort.

Source:http://www.nationspresse.info/?p=132471


Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.