Author:infodabidjanL´ appelle des Généraux à rallier les troupes FRCI (troupes rebelles pro Ouattara) ressemble plus á un piège qui ne dit pas son nom pout tous ceux qui ont essayé jusqu’à ce jour d’y répondre. Evidemment, comme on pourrait l’imaginer, la situation n’est pas la même pour tous les autres qui avaient un pied dans les deux camps. Ces derniers étant considérés comme des collaborateurs grâce à qui l’on a put arriver à bout du régime Gbagbo n’avaient pas d’effort à faire pour rejoindre les FRCI. La précision est de taille. Car il se trouvera très rapidement des gens, qui par soucis de banaliser les faits que nous allons rapporter ici, vont se donner en spectacle pour montrer que rien de tout ce que l’ont raconte sur le malheur que vivent leur collègues d’hier est vrai.

Plusieurs personnes, généralement des parents des Ex-FDS-CI, qui ont joint notre rédaction font état de ce que les Ex-FDS-CI originaires de l´ouest, Est, sud ouest, sud est et du sud sont pour la plus part exécutés dès qu’ils répondent à l’appel de leurs supérieur en retournant à leurs postes.De plus, il nous est rapporté que les jeunes recrût appelés sous le drapeau en 2002 (encore en vie) qui sont en casernes, sont priés par les FRCI de libère les casernes . Il leur est signifié qu´ils ne feront plus partire de l’effectif de l’ armée régulière de Côte d’Ivoire. Dans le cas où certains aurait l’intention de s’opposer à la sommation de libérer les cserne, les hommes de Ouattara promettre que ces derniers subiront tout simplement la philosophie de Wattao qui consiste à les mettre sous terre selon son propre langage. Lisez entre les lignes.Ainsi donc, en plus de près 30 milles Ex-FDS-CI déjà dans la nature, les rebelles de Ouattara font grossir le nombre des mécontents. Personne ne pense évidemment aux conséquences de ces actes d’un autre âge. Au contraire, les hommes de Ouattara estiment qu’ils sont dans leur droit et entendent donc continuer cette maladresse afin de faire place à tous ces prisonniers et étrangers originaires des pays de la qui furent, soit libérés des prisons soit recrutés pour lancer l’agression contre la Côte d´Ivoire. à tous ces groupes, il faut ajouter les jeunes Patriotes d´Abidjan qui ont fait mordre la poussière forces rebelles de Ouattara lors des combats à Yopougon, prouvant ainsi qu’ils disposent d’ une tactique de combat irréprochable. Eux aussi se sont pour l’instant évanoui dans la nature.Dans leur illétrisme criard, les barbouzes de Ouattara ont eux-même contribué à rendre le pays ingouvernables pour eux. Selon les informations dont nous disposons, tout se beau monde est déjà rentré en action et auraient ouvert plusieurs front de combat dans l’ouest du pays. Plusieurs localités seraient déjà sous leur contrôle. Avec l’aide de l’ONUCI et des forces francaises (forces d’occupation) certaines de ces localités pourraient être momentanément libérees. Mais ces succès seront de très courte durées si les front se multiplient.Nous sommes nombreux à avoir dit à L’on signale d’ailleurs Il y a aussi les éléments de l´ assassine IB qui sont évanouit dans la nature ou la grande partie a rejoins la force de résistance de Côte d Ivoire avec l apparition de plusieurs front sur le littorale comme en Zone Soubré et celle encor dormante.La question suivante est de savoir qui contrôle le pays ?Es ce Ouattara ou Soro et ses Com –zone, la Côte d Ivoire a trois président alors, nous assistons a la réalité de l état dans un étatSource: infodabidjan.net

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.