Les envoyés de madame Alassane Ouattara n’oublieront pas de sitôt la journée du jeudi 5 mai 2011. Venus pour convaincre les déplacés du village de Saikro, situé dans la sous préfecture de Mafferé, pour retourner à Abidjan, ils ont eu pour leur compte. Les déplacés se sont farouchement opposés. Avant de tenir des propos très durs à l’encontre des envoyés de madame Ouattara: « Vous avez fini de nous tuer et piller. Et maintenant vous nous demandez de retourner à Abidjan. Nous ne sommes pas prêts. Vous êtes des assassins, des tueurs. Nous ne pouvons pas vous suivre. Allez dire à votre chef que nous n’avons rien à cirer avec lui » font-ils remarquer. Et d’ajouter: « Nous ne voulons plus vous voir ici. Nous sommes à l’aise ici. On préfère la pauvreté dans la dignité que la richesse dans la servitude. Vous nous avez tout volés. Détruisez tous les acquis du pays. C’est Dieu qui va vous payer ». La rencontre n’a pu aller à son terme. Puisque les déplacés ont vidé la salle. Laissant seuls les envoyés de la femme d’Alassane. En outre, les déplacés ont refusé les vivres et l’argent de Dominique Ouattara. C’est tout de honte que ses envoyés ont quitté le village sous les huées.Enise Kamagate in LE TEMPS

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.