Brèves nouvelles

Des personnes actuellement à Abidjan rapportent que les forces armées de Monsieur Ouattara pénètrent désormais dans certains hôpitaux pour y effectuer des réglements de compte!

Une chose est claire en Côte d’Ivoire pour la paix : c’est le depart des troupes francaises de la Côte d’Ivoire parce que ADOLF et SAKZYTLER ne pourront jamais reconcilier les ivoiriens telment de massacre par leurs troupes et ca je le conseil vivement que ca ce fasse le plus tôt possible afin que l’ivoirien ne s’habitue pas a ça et que les francais n’aient pas à le regretter plus tard, a bon entendeur salut.
Les français vont regretter. Cela est certain. Toutes les autres fois vous avez échappé mais là là…

Le village Adébèm dan la sous-préfecture de Sassandra a été mis à feu et à sang,

 le village a été rayé de la carte de la Côte d’Ivoire seule la pharmacie a été épargnée

L’humiliation continue pour le couple présidentiel après son arrestation par les forces spéciales françaises

A Odiéné,où elle est detenue illégalement, les hommes de Ouattara organise une activité très lucrative en se servant de Mme Simone GBAGBO. Elle a été transformée en objet d’art de musée qui renfloue les caisses des rebelles de Ouattara. Les rebelles de Ouattara font payer 200 FCFA aux femmes pour aller regarder la Première Dame Simone Gbagbo, à travers les fenêtres de sa résidence comme une bête de foire. Ce qui est révoltant dans cette histoire c’est que tout se déroule avec la complicité des soldats de l’ONUCI. D’ailleurs, après vérification, un responsable de la division des Droits de l’Homme de l’Onuci, a promis de faire arrêter ce commerce honteux.

La veuve de « IB » entame les démarches de récupération du corps de son mari

Mme Karidia Keita Coulibaly, la veuve du sergent « IB » vient juste d’arriver à Accra au Ghana d’où elle partira très prochainement à Abidjan pour reclamer aux autorités ivoiriennes, la dépouille mortelle de son mari.

Selon son avocat Me Philippe Missamou, «Mme Coulibaly, qui réside à Bruxelles, souhaite se voir remettre rapidement la dépouille de son époux pour lui assurer des funérailles et une sépulture dignes». «Comme elle dispose de la double nationalité, je vais demander au Consul de Belgique à Abidjan et à l’ONUCI (Opération des Nations unies en Côte d’Ivoire) d’assurer sa sécurité pendant son séjour en Côte d’Ivoire» a-t-il ajouté avant de faire une mise au point en ces thèmes: «Je vais porter plainte pour assassinat et crimes contre l’humanité contre les Forces républicaines de Côte d’Ivoire (FRCI). Nous ne croyons pas du tout à la version officielle qui prétend qu’IB est mort dans des combats. Pour nous, il a bien été assassiné» «Le pouvoir d’Alassane Ouattara a répondu à ma cliente qu’une autopsie du corps allait être pratiquée. Nous estimons que les autorités ont eu le temps de pratiquer cette autopsie, si telle était leur intention. A présent, il faut rendre la dépouille à la famille» concluait Me Philippe Missamou.

Publicités