Le procureur de la République d’Abidjan a dit avoir entendu samedi dans le cadre d’une enquête préliminaire Laurent Gbagbo à Korhogo, dans le nord de la Côte d’Ivoire, où le président déchu est assigné à résidence. Il était sans ses avocats français, refoulés à l’aéroport.
Laurent Gbagbo et sa femme, Simone, aux arrêts dans une chambre de l’hôtel du Golf à Abidjan, QG d’Allasane Ouattara, le 11 avril 2011
Il devait être entendu vendredi. En raison d’un « contretemps » -la présence de ses avocats-, l’audition avait été reportée. Elle a eu lieu ce samedi. Le procureur de la République d’Abidjan a dit avoir entendu pour la première fois, dans le cadre d’une enquête préliminaire, Laurent Gbagbo, à Korhogo, dans le nord de la Côte d’Ivoire, où le président déchu est assigné à résidence. L’enquête préliminaire concerne la crise née de la contestation de l’élection d’Alassane Ouattara à la présidentielle du 28 novembre 2010, au cours de laquelle 3.000 personnes ont trouvé la mort, selon les autorités. Des accusations d’exactions, de concussion et d’appels à la haine pèsent contre Gbagbo, qui avait refusé de reconnaître la victoire de son rival Ouattara et a été arrêté à l’issue de 15 jours de combats le 11 avril dans la résidence présidentielle à Abidjan.
« Laurent Gbagbo a été auditionné en présence de son médecin personnel », a expliqué le procureur en sortant de la villa où se trouve Gbagbo. Une audition qui s’est en revanche déroulée sans les avocats français de l’ex président ivoirien, Mes Jacques Vergès et Marcel Ceccaldi. Ils se sont vu refuser vendredi l’accès en Côte d’Ivoire à leur arrivée à l’aéroport d’Abidjan faute de visa en règle. Ils ont dénoncé un « piège » et une « violation des droits de la défense » à leur retour à Paris. Ils avaient également indiqué avoir demandé un report de l’audition jusqu’à leur arrivée. Mais samedi, ils étaient encore en France.

Le procureur a annoncé qu’il allait se rendre dimanche « Odienné (nord-ouest) pour l’audition de Simone Gbagbo », l’épouse de l’ancien chef d’Etat.

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.