Après la mort d’Ib, la colère continue de monter dans l’entourage du Président Ouattara. Suite à l’assassinat d’Ibrahima Coulibaly alias Ib, le putschiste autoproclamé général, ses partisans qui se recrutent le plus parmi les kôyaka, qui était d’ailleurs son ethnie, continuent de se demander pourquoi le Rdr n’a pas su négocier avec quelqu’un qui s’est sacrifié pour le Président Ouattara depuis plus de dix ans.

Car il est à la base du coup d’Etat qui a renversé le Président Bédié le 24 décembre 1999. Lors d’une rencontre entre les populations kôyaka et des cadres Rdr de la région de Séguéla, des vérités crues sur fond d’amertume ont été crachées aux représentants de Ouattara. Qui, visiblement, se sont sentis gênés par cet acte : « Gbagbo a passé 10 ans à négocier avec vous ; pourquoi à votre tour, vous n’avez pas négocié avec quelqu’un qui s’est sacrifié pour Alassane depuis longtemps ? » ont demandé ces populations aux émissaires d’Ado.
Une question qui n’a pas eu la réponse qu’il fallait. Parce que gênés, ils ne savaient quoi dire. Et ce n’est pas tout, puisqu’à Paris, les militants du Rdr, qui ont habitué les Ivoiriens à la violence, se sont bagarrés dans un maquis. Au menu de cette bagarre, l’affaire Ib qui les divise de plus belle.

C’est la police française, régulièrement témoin de la barbarie ce parti, qui est intervenue pour séparer les deux camps. On voit donc que l’assassinat d’Ib n’a pas encore fait son dernier remous au sein du Rhdp.

Katy Mariane

Source: Le Temps

Par thruthway Publié dans : actualités politiques

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.