Publicités
Compte rendu complet de la rencontre entre le President Laurent GBAGBO et le "ELDER"

Compte rendu complet de la rencontre entre le President Laurent GBAGBO et le "ELDER"

par Georges Gino, mardi 3 mai 2011, 23:15
Je vous fait partager le compte rendu complet de la rencontre entre le President Laurent GBAGBO et le « ELDER », composé des mediateurs Desmond TUTU de l’Afrique du Sud, Koffi ANNAN du Ghana et ancien SG de l’ONU, Mme Robinson ancien presidente de l’Irlande, depuis sa residence surveillee dans le nord de la Cote d’Ivoire.

Source : compte Facebook de Ouattara Hassan
Le rapport fait à peu près 13 pages. Moi j’ai reçu une synthèse de la rencontre qui fait 3 pages et je vous partage les info.

—————————————————————————
Le président Laurent Gbagbo a reçu la visite des médiateurs tutu, annan et robinson depuis son lieu de résidence surveillée dans le nord du pays. La cérémonie s’est déroulé dans une résidence ou la sécurité était l’affaire des soldats des Forces Armes des Forces Nouvelles.

De l’aéroport à la résidence jusqu’à notre retour a l’aéroport, la sécurité a été entièrement assurée par les hommes du commandant martin Fofié Kouakou. Les soldats onusiens a bord de l’avion ont assuré la sécurité de la résidence de monsieur Gbagbo seulement pendant les discussion.

Le président Laurent Gbagbo est apparu souriant, détendu et avait plutôt bonne mine. Il affichait une complicité avec le commandant Fofié qui est chargé de la sécurité de la ville de Korhogo. Les médiateurs ont demandé 2 choses au président gbagbo:

– 1ere chose: reconnaissance de la victoire de Ouattara et appel au dépôt des armes de ses partisans.

– 2e chose: implication active dans le processus de paix pour une gouvernance tranquille dans le pays.

Le président Laurent Gbagbo a demandé a ses visiteurs son statut juridique. Il est retenu contre son gré, sans motif d’inculpation. Mais mieux en tant que haute personnalité si on doit le juger ça doit se faire uniquement a travers la haute cour de justice uniquement et non un tribunal de droit commun.

Aussi le président Laurent Gbagbo a dit les choses suivantes:

« Je ne peux pas demander a des gens que je ne connais pas de déposer les armes. Est-ce que vous savez qui combat la-bas? Moi j’ai demandé aux Forces de Défense et de Sécurité de cesser tout acte de guerre depuis le 8 avril et ils l’ont fait. Je suis chef des armées et non chef de guerre. Ceux qui combattent la-bas ne sont pas des Forces de Défense et de Sécurité, vu que le chef de l’armée de Cote-d’Ivoire Mangou a demandé un cessez-le-feu avec l’onuci et la licorne. Donc l’armée a arrêté le combat.

Les Forces de Défense et de Sécurité ont fait allégeance a Ouattara. Maintenant ceux qui se battent à Yopougon est-ce que vous les avez identifié et que ce sont des Forces de Défense et de Sécurité? Si ce sont des Forces de Défense et de Sécurité, demandez a Mangou de leur parler.

Pour ce qui est de la reconnaissance de la victoire de Ouattara, ça ne change rien que je reconnaisse ou pas la victoire de quelqu’un ce n’est pas ce qui va donner la paix a ce pays.

Depuis 2006 je disais je veux la paix dans ce pays. Les autres y compris Annan assis ici demandaient les Elections. Toi Annan tu disais ce sont les élections qui vont ramener la paix dans le pays. J’avais dit non et vous voyez maintenant pourquoi je disais cela. Mais mieux le problème de reconnaissance ne se pose pas dans notre pays vu que y a des institutions qui sont la pour ça. Posez vous la question de savoir ou est le président de la C.E.I.? La réponse a cette question va vous situer sur certaines choses.

Le Conseil Constitutionnel qui est le juge des élections a déjà tranché et moi-même qui suis citoyen de ce pays je m’incline devant leurs décisions. »

Finalement Desmond Tutu a fait un speech de quelques minutes pour demander a Gbagbo en tant que nationaliste et chrétien de parler quand même a ses partisans. Il sait que Gbagbo souffre de voir le pays dans cette situation.

Le président Laurent Gbagbo a dit oui, il va parler pour demander la tranquillité dans le pays mais avant il veut que tous les prisonniers soient libérés. Que les chasses a l’homme cessent et enfin comme il a toujours voulu que la partie civile de la crise post-électorale commence pour savoir qui a vraiment gagné les élections et qui a fait quoi dans ce pays. Il a dit que les armes ne règlent jamais des conflits, la preuve malgré les bombes françaises, les médiateurs viennent a lui pour négocier une sortie de crise pacifique.

Le « ELDER » a promis de transmettre toutes les préoccupations a qui de droit et promis de revenir. Ils devait l’après midi rentrer le plus tôt sur Abidjan, vu que leur avions est un petit cessna et avec la situation sécuritaire tendue a Abidjan il faut rentrer avant la tombée de la nuit.

La rencontre a pris fin sur la promesse d’une prochaine rencontre et des appels entre les parties impliquées. Après cela Ahoussou Jeannot a fait savoir que l’audition a la justice du président serait reporté a une date ultérieure pour permettre a la médiation de faire ses consultations. Avant cela maitre Ahoussou a demandé au président si son séjour se passait bien et que les journaux arriveraient plus fréquemment surtout ceux de la presse internationale.

La rencontre a pris fin et le président et le docteur blé son médecin ont été escorté par Fofié avec lequel ils ont échangé 2 ou 3 minutes avant de disparaitre dans la résidence.

_______________________________

Georges Gino

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :