Dans l’ouest de la Côte d’Ivoire, "les violences sont loin d’être terminées"

Le camp de réfugiés de Duekoué, à l’ouest du pays, accueille désormais plus de 27 000 personnes. Peter DiCampo / Pulitzer Center/Peter DiCampo
Malgré l’arrestation de Laurent Gbagbo le 11 avril, et le retour au calme progressif dans le pays, la situation ne s’améliore pas dans l’ouest de la Côte d’Ivoire. Les réfugiés continuent d’affluer dans les trois sous-préfectures de la région, et le camp de Duékoué accueille désormais plus de 27 000 personnes.

Publicités