L’armée ivoirienne a dû affronter mercredi des partisans de l’ex-président Laurent Gbagbo, mais aussi des miliciens du « Commando invisible ». Ces combats sont les plus violents depuis l’arrestation de Laurent Gbagbo, le 11 avril dernier

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.