LES HOMMES DE OUATTARA CONTINUENT DE PILLER LES SERVICES PUBLICS.

C’est avec surprise et étonnement que les quelques fonctionnaires, agents de l’État et autres travailleurs de la commune du Plateau ont découvert l’empileur des pillages perpétrés dans les services publics. Aucun service n’a été épargné. La Tour D, C, CCIA, la Primature… Avant la découverte de ces désastres, les hommes du bénéficiaire du coup d’État de la France en Côte d’Ivoire avaient déjà laissé leur empreinte à la Mairie et au service des impôts de Yopougon. Sans oublier le ministère de la Défense, la Direction générale des Douanes, le ministère de l’insalubrité, le dépôt des archives de l’Institut National des Statistiques (INS) et plusieurs autres services publics et privés à Abidjan et à l’intérieur du pays. Tout ce matériel de travail qui étaient dans ces services ont été soit incendiés ou emportés, par les hommes du valet de Nicolas Sarkozy qui contrôlent toutes les zones où les dégâts ont eu lieu. Le comble, c’est qu’après avoir semé le chaos dans le pays, ils accusent les partisans du Président Laurent Gbagbo d’en être les auteurs de ces désastres.
Publicités