La prestation régulière de serment du président de la république est annoncée dans les prochains jours devant Yao N’Dré, président de la cour constitutionnelle.

L’information a été rendue publique ce mercredi par Mamadou Koulibaly, président de l’Assemblée nationale qui a par ailleurs dénoncé la chasse aux sorcières des personnes s’exprimant en bété, ethnie du président déchu.
Les bétés, ethnie du président déchu seraient en ce moment l’objet de représailles de la part d’individus se réclamant proches du chef de l’Etat. Cette chasse aux sorcières, ne contribuerait pas, selon Mamadou Koulibaly, président de l’Assemblée nationale à réconcilier les ivoiriens, qui l’a signifié au président de la république ce mercredi au cours d’une rencontre entre les deux hommes. « J’ai dit au président de la république que des personnes s’en prennent aux bété parce qu’elles ont des griefs contre le Fpi et la Lmp, » a déclaré Mamadou Koulibaly au sortir de l’audience que lui a accordé, le président de la république au Golf hôtel. Le président de l’Assemblée nationale a aussi indiqué qu’il a parlé de l’insécurité dont sont victimes beaucoup de militants de la Lmp. Koulibaly a par déclaré à la presse qu’il était également porteur d’un message des députés au président de la république. «Je suis venu dire à Alassane Ouattara qu’il serait important qu’en début de mandat et conformément aux vœux de l’Union Africaine qu’il prête serment dans les jours à venir devant le président de la cour constitutionnelle, Yao N’Dré qui est hors du pays et tardera pas à rentrer» a –t-il ajouté.

Le président de la république aurait donné son accord à cette proposition des députés.

Le président de l’Assemblée nationale a précisé qu’il avait aux noms de ses camarades députés invité le président de la république à la rentrée solennelle de l’hémicycle prévue pour le 27 avril prochain.

Afin qu’il adresse un message de réconciliation aux ivoiriens. En ce début de mandat selon, le président Koulibaly les députés ont décidé de s’inscrire dans la légalité. «Les députés voulaient qu’en ce début de mandat nous puissions nous inscrire dans la légalité, » a insisté Mamadou Koulibaly. Pour lui, ils n’attendent que l’ouverture de l’hémicycle pour statuer sur les ordonnances déjà prises.

Selon nos informations, Mamdou Koulibaly pourrait être par ailleurs le représentant du Fpi, par préférence d’Alassane Ouattara, dans un gouvernement d’Union Nationale s’il y en avait un en Côte d’Ivoire.

Publicités