http://t3.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcSTwA6y6U5DTf7fc5FKeIYaj9ERJszQ7aJ3rON7iKTotuOC-ueaA Abidjan, dans le quartier de Yopougon, un fief des partisans du président Laurent Gbagbo, des combats à l’arme lourde ont encore lieu ce mercredi 20 avril entre les FRCI (Forces pro-ouattara) et des combattants restés fidèles au président Gbagbo victime d’un coup d’Etat

.

 Les combats étaient, selon nos sources, concentrés au niveau des quartiers Koweit, Jérusalem, toits rouges et camp militaire, des secteurs solidement tenus, dit-on, par ces combattants pro-Gbagbo, qui sont également présents dans plusieurs autres quartiers de la commune.
Depuis le coup d’Etat du lundi 11 avril dernier, Yopougon résiste et résiste encore au nouveau pouvoir en place. Perçue comme un bastion de Laurent Gbagbo, la commune du maire Gbamnan Félicien s’est rebellée contre le pouvoir Ouattara, constituant ainsi un véritable kyste pour le nouveau régime.
Contrairement à toutes les autres communes d’Abidjan où les poches de résistance aux troupes de Guillaume Soro ont fondu dans la nature, Yopougon n’a pas baissé les armes. Cette vaste commune à l’entrée nord d’Abidjan continue de tenir la dragée haute aux Forces républicaines, qui tentent le tout pour le tout pour « déloger les miliciens de Laurent Gbagbo ». Ceux-ci continuent de considérer M. Gbagbo Laurent comme le président légitime de Côte d’Ivoire, et par conséquent, ils n’entendent pas rendre leurs armes. De leur côté, les troupes d’Alassane Ouattara qui veulent avoir une totale maîtrise de la capitale économique, multiplient les actions pour parvenir à leur fin.
Depuis hier les forces pro-ouattra sont passées à une offensive plus accrue en faisant même usage des armes lourdes. Une offensive qui s’est soldée par un échec. Les combattants restés fidèles au président Gbagbo et très déterminés ont vaillamment résisté au point de les mettre en déroute. 
Ce matin, ces mêmes forces pro-ouattara, sont revenus à la charge, cette fois-ci avec l’aide de la force licorne et l’onuci. Les hélicos de combats ont encore décollés pour appuyer les soldats de ouattara au sol.
Jusqu’à ce nous mettions sous presse à 19h GMT, cette coalition n’avais pas encore eu raison de ces braves combattants de yopougon.
Nous y reviendrons.
Publicités

Laisser un commentaire