Un proche de Gbagbo désigne à nouveau la France

300px-Cimapflag
lundi 18 avril 2011 à 16h05

Laurent Gbagbo arrêté par les troupes françaises puis remis au camp Ouattara ? Alain Toussaint, un proche du président ivoirien déchu, l’avait affirmé dès le 11 avril, le jour même de sa capture. Il l’a réaffirmé aujourd’hui à Bruxelles tout en dénonçant les «tueries» auxquelles se livrerait les nouvelles autorités du pays.
«Ce n’est pas l’ONUCI (Ndlr, Opération des Nations unies en Côte d’Ivoire) qui a arrêté le président Gbagbo, ce sont les forces spéciales françaises de l’opération Licorne qui l’ont remis aux rebelles» d’Alassane Ouattara, a affirmé Alain Toussaint, conseiller du président ivoirien déchu Laurent Gbagbo, au cours d’une conférence de presse à Bruxelles.
Publicités