Gbgabo enlevé par les forces spéciales françaises; selon un de ses conseillers

publié le 12/04/2011 à 14:18, mis à jour le 12/04/2011 à 15:01

Gbgabo "enlevé par les forces spéciales françaises" selon un de ses conseillers

Laurent Gbagbo et sa femme Simone à l'hôtel du Golf, QG de Ouattara après leur arrestation le 11 avril 2011.
afp.com/Str

PARIS – Laurent Gbgabo a été « enlevé par des éléments des forces spéciales françaises », a affirmé mardi à Paris Toussaint Alain, un conseiller du président ivoirien déchu, avant de dénoncer « un coup d’Etat » destiné à s’accaparer « les ressources de la Côte d’Ivoire ».

« Laurent Gbagbo a été enlevé par des éléments des forces spéciales françaises qui l’ont conduit à l’hôtel du Golf », QG de son rival Alassane Ouattara, reconnu président par la communauté internationale, a déclaré Toussaint Alain au cours d’une conférence de presse.
« L’intervention militaire (de la France) est une grave atteinte à la souveraineté de notre pays. Il s’agit d’un coup d’Etat qui n’a d’autre dessein que de s’emparer des ressources de la Côte d’Ivoire », a-t-il ajouté.
Laurent Gbagbo a été arrêté lundi après-midi par les forces pro-Ouattara, après un pilonnage de sa résidence officielle à Abidjan mené par les forces françaises en appui de celles de l’Onuci, selon l’ONU, la France et le camp de M. Ouattara.
Paris a nié que ses troupes soient intervenues dans l’assaut final contre la résidence présidentielle à Abidjan.

Par AFP

Publicités