le nain de Paris nous fabrique un new Rwanda en Côte d’Ivoire

Par Jeanphil Martini


Sous les yeux de l’ONU ci

Depuis le début de la semaine, les rebelles ont occupé plusieurs villes de notre pays.
Dans ces villes une vraie épuration est en cour. Des exactions inimaginables et des crimes atroces sont commis. Tout cela sous les yeux de l’ONU ci et de la licorne.

A Duékoué, ville qui a résisté à la rebellions Amnistie Internationale a annoncé qu’une épuration des guéré est en cours. Elle a même dit que plus de 800 personnes auraient été tuées.

A Yamoussoukro,un Français a été tué dans sa chambre d’hôtel.

A Daloa,c’est la chasse à la sorcière.

A Zuenoula et Sinfra, c’est pareil.

ADuékoué plus de 800 ivoiriens massacrés par les… rebelles venus du nord (dans cette ville il n’y jamais eu de violencesintercommunautaires, ce sont les rebelles deSoroOuattara qui sont passé par là le 29 mars etDuékoué était surleurs passage pour aller au port de San-pédro…(carrefour stratégique, àDuédoué il n’y a jamais eu de conflits inter-ethniques)…

Dans toutes ces villes c’est la chasse au militants et cadre LMP. Des collabos indiquent les maisons aux rebelles qui les humilient ou les emmènent pour être exécutés à huit clos. Après le passage des rebelles les collabos se partagent le butin en pillant les maisons qu’ils incendient après.Les gendarmes et policiers reconnus comme proche de l’Ethnie du Président sont exécutés de manière sommaire.

L’on se rappelle que l’ONU ci a pour mission de protéger les civils, de veiller au respect des droits de l’homme.
Lorsque la Russie a demandé à l’ONU ci et la licorne de regagner leurs casernes, Obama leur a demandé de ressortir pour assurer la sécurité des civils ce qu’ils ne font pas du tout…
Cependant, que font l’ONU ci et la licorne pour protéger les civils des nouvelles zones occupées ?
A la réalité le mot civil n’a pas la même définition pour Choi.

Pour lui les civils se sont uniquement les partisans de Ouattara et les rebelles.
Qu’il sache qu’il devra répondre de ses actes non pas devant le TPI qui est manipulée par la France et les Etats Unis mais devant la justice divine.

Faillite morale d’Obama, du nain de Paris et de ses sbires sur place après l’exécution de plus de 800 Guérés (ethnie pro-Gbagbo) à l’ouest. Imaginez un seul instant le tintamarre s’il s’agissait de 800 Dioulas ou 800 Burkinabè. Dès le mardi, jour du crime la communauté internationale aurait commencé son show: condamnations « en global », réunion d’urgence du conseil de sécurité, résolution proposée par la France, sommet de la CDEAO, panel,… Comme quoi pour ces chiens 800 morts « pro-Gbagbo » ne valent pas  » 7 mortes pro-ado » (c’est leur terme oh). Dieu confond nos ennemis

Cellule44

Source : de source bien informée

Publicités