ABIDJAN TOUJOURS SOUS CONTRÔLE DE L’ARMÉE NATIONALE!

Les rebelles pro-ouattara avaient annoncé la prise totale de la capitale économique de la Côte d’Ivoire pour hier jusqu’à 17h, mais rien.

Malgré les appuis aériens des hélico de la licorne et de l’onuci, les rebelles d’alassane ouattara n’ont pas eu raison de l’armée nationale. Bien au contraire ils ont essuyés de lourdes pertes devant la détermination des gendarmes, des policiers et des militaires à défendre la patrie.

Tous les camps militaires, le célèbre camp agban de la gendarmerie nationale, le camp BAE (Brigarde Anti-Emeutes) de la police qui ont été attaqué à l’arme lourde avec l’appui des chars français, sont restés sous contrôle des forces de défense et de sécurité de Côte d’Ivoire.


La commune de Youpougon, fief des jeunes patriotes, qui a été attaqué toute la journée d’hier, n’est pas du tout tombée aux mains des rebelles. Samedi après midi, de nombreux militaires des FDS ainsi que leurs véhicules étaient visibles dans les rues de la plus grande commune de la Côte d’Ivoire. Ils ont été salués et félicités par les habitants des différents quartiers de la commune.

« Il y a eu d’intenses combats à Gesco (corridor nord) mais nous les avons repoussé », a indiqué un militaire dans un reportage diffusé à la télévision d’Etat, avant d’ajouter que ce sont eux les FDS, qui « contrôlent désormais » Yopougon.

La RTI (Radio, Télévision, Ivoirienne), contraiement aux affirmations de Soro Guillaume sur les chaînes françaises, est entièrement sous contrôles des FDS. La preuve, cette vidéo juste en-dessous:

Les rebelles pro-ouattara, dans leur débandate, ce sont malheureusement mis à piller les magasins.

Si les rebelles pro-Ouattara appuyés par leurs alliés, ont occupé sans résistance les villes de l’intérieur du pays, leur offensive dans la capitale s’est soldée par un ehec. Tout est sous contrôle de l’armée nationale.

Publicités