Lettre ouverte à Sarkozy: Khadafi, les autres et moi

Brigitte Yodé.

Brigitte Yodé.
Le 31 mars 2011 par IvoireBusiness – Tout un brouhaha autour de moi. Je voyais flou et je ne pouvais distinguer le petit bonhomme aux grandes oreilles qui lisait d’un grand cahier en tapant sur la table de ses petits poings. ‘’Ah non,
nous ne sommes pas prêts de nous arrêter avant d’avoir abouti. Nous devons rentrer dans Tripoli et anéantir sa troupe. Un journaliste dans la salle demanda s’il fallait épargner ses fils ? Le petit bonhomme en fut offusqué. Quelle question… les laisser vivre pour qu’ils continuent cette dictature ? C quoi la dictature ?

Le Japon annonçait 25 mille morts de cette catastrophe par discrétion et surtout pour ne pas basculer de sa place de troisième puissance mondiale. Ils avaient leur manie de faire les choses, ils connaissaient bien les autres. Les vautours. A peine tu étais mort qu’ils venaient s’emparer de tes ressources. Il ne fallait surtout pas leur prêter le flanc même dans la période la plus dramatique, il faut continuer de faire bonne figure. Ces Africains le payent très cher déjà malgré leur ressources naturelles, au début ils ont préféré adopter un comportement de mendiant et la mendicité a tué l’honneur de tout un peuple car aujourd’hui l’autre, le petit bonhomme aux grandes oreilles confond les générations.Longtemps en Afrique, nous avons eu nos Leaders. Je ne parle pas de ceux qui se couchent au moindre cri des vautours. Même que nous nous entendions bien malgré le vol qui se passait sous nos yeux, nous laissions faire à cause de nos dirigeants, des gens qui voulaient être à la tête d’un pays sans en prendre la responsabilité de défendre les intérêts de ce pays et de son peuple. Ils ont même aidés à piller nos pays pourvu qu’ils gagnent quelques choses ou pourvu qu’ils restent au pouvoir jusqu’à en mourir de leur propre embonpoint. Ceux qui ont voulu crier leurs désaccords ont été simplement anéantis et tués tels KOUAME NKRUMAN, DIGNAN BAILLY, KRAGBE GNANGBE, et le triste destin de PATRICE LUMUMBA dont l’un des tueurs se vantaient à la télé française en riant aux éclats comme s’il parlait d’un chien abattu au bord de la route. Sarkozy a-t-il pris la peine de voir cette émission et de l’analyser. Qui juge ces gens-là quand vous nous parlez de crimes contre l’humanité ? N’y a-t-il pas crimes quand il s’agit de l’opportunité de venir voler nos ressources avec de petits chefs prêts à dire ‘’oui, oui ‘’ ? Oui, monsieur, parlez des dictateurs Africains. Y en a-t-il à part ceux que vous avez installés ou voulez installer? Et puis d’où vous vient cet acharnement subit d’aller détruire nos vies et nos villes quand vous vous devez plutôt d’essayer de sauver vos sièges contre MARINE LE PEN vu le taux de français insatisfaits qui vous veulent dehors à cause du chaumage et de la difficulté en entreprise depuis votre mandat ? Pourquoi parler de guerre alors qu’il faut réunir en de pareilles circonstances ? Savez-vous combien de femmes pleurent d’avoir perdu des maris à la guerre ? Prenez-vous le temps d’étudier le problème Africain sans vous accrocher à ce que vous disent vos alliés qui ne veulent pas le bien d’un pays mais le piller et le détruire ? Depuis quand avez-vous vu un LEARDER couper des vivres à des paysans d’un pays parce qu’il veut le diriger ? Revenez sur terre monsieur, il y a encore moyens. Lisez la bible.
En Afrique comme dans tous les pays, nous avons nos gens. Défauts ou pas, ils sont adorés par leur peuple au contraire des français qui ne font que vous tolérer jusqu’à votre départ en 2012 car avec la guerre que vous êtes en train d’encourager dans le monde entier, il serait impensable de continuer de vous regarder lire vos feuillets à la télé. D’ailleurs, je me suis chaque fois demandé pourquoi vous lisiez si aviez tant de conviction.
Quand vous menaciez d’attaquer GBAGBO, je riais parce que personne en Afrique ne vous laissera faire tel bêtise dans notre continent, ONU ou pas. Les AFRICAINS seraient devenus fous, même si vous aviez le monde entier avec vous. Il y a quelques semaines votre égo n’en put plut. Le fils KHADAFI vous avait vraiment provoquée. La vérité fait très mal. Je le sais. Mon mari vient de partir. Il était l’essentiel de mon bonheur. Vous avez vos alliés. Tous ces vampires. Il fallait détruire le pays de l’homme. Vous ne serez même pas au pouvoir pour le reconstruire. Détruire est ce que vous savez faire. Vous êtes un diviseur. Choquant ! Voici ce que nos Leaders représentent pour nous :
NELSON MANDELA : il voulait la justice, une Afrique libre. Pour son peuple. Il l’a payé cher. Des gens de votre espèce l’on mis dans une boite pendant 27 longues années sans compter les années de trime. Revenu, il a pardonné. Mais sérieusement qui peut pardonner cela ? Nous, nous n’avons pas oublié. Nous voulons réussir et vous dire que l’Afrique a encore du meilleur. La guerre n’est pas la solution.
MOUHAMAR KHADAFI à part le fait qu’en tant que femme ses nostrils me font jouir, ce que je ne dirai jamais de vous mon bonhomme ; KHADAFI représente une certaine force pour les Africains, nous aimons le fait qu’il ne vous aime pas. Il est franc. C’est les blancs qui ont gâté l’Afrique et il n’aime pas cela et nous, nous avons besoin d’un Leader qui vous dit NON. Le problème de la LYBYE aurait pu se traiter dans la paix mais vous avez couru au plus pressé, les armes, car il vous faut ce pétrole au plus vite. 110 missiles en une nuit, 20 sur 22 bases de guerre détruites. Ah oui, SARKOSY.
Avez-vous une seule fois pensez aux civiles et aux enfants que vous avez traumatisé avec votre attaque à la LYBIE pendant que le JAPON pleure et a besoin d’aide ? Est-ce le moment ? Etes-vous Dieu pour décider de la fin des temps ou d’un règne ?
LAURENT GBAGBO. Si je devais vous parler de Lui, ce serait avec beaucoup d’émotion. Il n’est pas comme vous. Il est grand et n’aime pas le matériel de l’argent.
Cela vous ennuie, vous qui courrez toujours fermez les comptes des dirigeants Africains pour vous en servir plus tard car je me demande où va cet argent, ces biens… Sa femme est restée avec lui quoi qu’on dise de lui pendant que la vôtre est partie dès votre élection. Je vous plaignais dans le temps mais maintenant je la comprends.
Voila, GBAGBO a été pour la COTE D’IVOIRE ce que Carla est pour vous. Il est venu essuyer les larmes des Ivoiriens de la risée des autres. Au moment où des dirigeants payaient des palais présidentiels et des ponts construits sur leur propre territoire aux français, il les a aidés à dire NON à de telles stupidités. Voici une chose de faite. Alors que croyez-vous ? Va-t-il falloir vous consulter pour authentifier les résultats des élections d’un pays souverain tel que la COTE D’IVOIRE ? Non, nous n’allons pas marcher ou faire des STAND OUT juste pour vous faire plaisir à vous et votre association de vampires. Montez dans vos avions, achetez-vous des Rolex, pavanez-vous mais surtout je vous conseille de faire votre campagne. Et pendant que vous y êtes, pensez à la différence entre REBELLES et LOYALISTES.
Publicités