http://t0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcQAHf6LL0Ip7MmYN4kwmfUE4Qem4xrOPvmSam0sBB6wSvBHmCckL’offensive de ‘’l’axe du mal’’, coalition des rebelles de Ouattara et ses alliés de l’Onuci et de la Licorne n’est pas seulement militaire. Elle est aussi et même surtout médiatique. C’est la fameuse ‘’guerre’’ des médias.

La presse dite internationale qui est plus actrice de cet épilogue de la crise, avec à sa tête toute l’armada de la presse française vient encore de se signaler comme à leur habitude. 





Après avoir annoncé, il y a de cela quelques semaines les prétendues fuites du général Mangou, Blé Goudé et autres. Bien avant l’attaque du domicile du général Mangou cette même presse annonçait sa défection et sa présence au 43e BIMA.
Ils furent confondus quand ceux-ci sont réapparus devant le peuple Ivoirien. Ils n’ont pas osé présenter leurs excuses aux concernés et au peuple ivoirien.


Hier, cette presse partisane prétendait que le président Laurent Gbagbo s’était refugier à l’ambassade d’Afrique du Sud, ce qui était totalement faux !


Encore, aujourd’hui ces médias à la solde de la coalition impérialiste pro-Ouattara, récidivent en annonçant la démission du Cema, le générale Mangou et sa fuite à l’ambassade de l’Afrique du Sud avec toute sa famille.


Un des sites web acquis à leur funeste mission annonçait la présence du Commandant supérieur de la Gendarmerie nationale, le générale Tiapé Kassaraté à l’hôtel du Golf siège du gouvernement de la ‘’république du Golf’’.


Ces médias ne se sont pas arrêter ici, puisqu’ils affirment que le Générale Letho aurait été assassiné par son garde du corps et que Charles Blé Goudé négocierait un asile avec l’ambassade d’Angola.


Comme, on le constate fort aisément, il y a une véritable connivence entre ses médias de la guerre et les troupes rebelles des ennemies de la Côte d’Ivoire.


Toutes ces tentatives d’intoxication et de désinformation ne visent qu’un funeste objectifs : celui de décourager les Ivoiriens et de les apeurer car tous savent que la grande ‘’messe’’ sera dite à Abidjan pour le ‘’repos’’ des âmes de tous les rebelles.


Pour éviter cela, ils veulent apeurer le maximum de patriotes et démoraliser nos vaillants FDS, afin d’être sûr que nos soldats et officiers capitulerons.


Ivoiriens, soyons sereins, motivés et ne prêtons aucune attention à toutes ses diversions orchestrer par les médias occidentaux. Restons en prière pour notre pays.


Nos FDS sous la conduite de L’Eternel des armées se préparent à la contre offensive pour la libération totale et définitive de la Côte d’Ivoire.

Source: abidjandirect.net
Publicités