LA BATAILLE D’ABIDJAN SERA CELLE DE LA VICTOIRE DU PRÉSIDENT GBAGBO

Côte d’Ivoire, la vraie

JEUDI 31 MARS 2011

La tactique employée actuellement sur le champ des opérations militaires par les Forces de défense et de sécurité loyalistes à de quoi faire…..


peur à la population, mais est très savamment huilée et tient compte de plusieurs paramètres difficilement perceptibles par le commun des ivoiriens. C’est de la haute stratégie militaire, réactualisée en fonction de trahisons d’officiers supérieurs de la grande muette passés à l’ennemi.
Elle se résume en une seule chose : Abidjan ne tombera pas aujourd’hui comme le prévoit tous les analyses politiques et militaires. Bien au contraire, la victoire commencera par Abidjan et couvrira toute l’étendue du territoire national, actuellement aux mains des rebelles des forces nouvelles pro-Ouattara.

En effet, Les rebelles d’Alassane Ouattara ont accentué mercredi leur pression sur le régime du Président Laurent Gbagbo en prenant la capitale politique Yamoussoukro.
Cette victoire hautement symbolique intervient au troisième jour de l`offensive et quatre mois après le début d`une crise postélectorale ayant fait, selon l`ONU, plus de 460 morts et déplacé près d`un million de personnes.
La chute de Gagnoa (centre-ouest), son fief au cœur de sa région natal, de Tiébissou, de Daloa, de Soubré, de Duékoué, sont aussi des revers pour le Président Gbagbo qui affiche en ces moments de braises, une sérénité déconcertante, alimentant d’idée d’une stratégie militaire imparable des forces loyalistes, qui montrera au monde que la Côte d’Ivoire est une citadelle imprenable.
Mais contrairement à ce qui se dit, San Pedro n’est pas encore aux mains des rebelles, mais les combats y font rage en ce moment.

Le président Gbagbo qui devait s’adresser hier à la nation, a reporté sine die son discours après le vote de nouvelles sanctions de l’Onu contre lui, son épouse Simone Gbagbo et quelques uns de ses proches. Cette résolution a apporté un soutien sans faille aux rebelles des forces nouvelles.

A Abidjan, les jeunes patriotes affichent la même sérénité, et demandent à la population de garder le moral, et que bientôt, elle sera fière de son armée.
Quelque chose de grandiose, d’incroyable, se prépare actuellement dans les plus hautes sphères de l’Etat et de l’Armée, qui redonnera bientôt le sourire au peuple de Côte d’Ivoire.

L’histoire nous enseigne par ailleurs que la France a été libérée lors de la 2e guerre mondiale en 1945 par Paris, et que l’Algérie le fut par Alger lors de la guerre d’Algérie de 1954 à 1962. La Côte d’Ivoire sera elle aussi libérée dans les jours qui viennent par Abidjan.

Nous y reviendrons

Christian Vabé

Publicités