Breaking news: le lait est contaminé dans l’état de Washington (USA)

 Remarquez bien la comptine habituelle: on nous annonce qu’il y a des radiations, qu’elles sont à de très faibles niveaux, que des aliments sont contaminés, mais qu’il n’y a aucun risque pour la santé. Dans les jours suivants, on nous annonce qu’il y a des très hauts niveaux de radiation, que les aliments radioactifs ne peuvent plus être consommés et qu’il y a un sérieux risque pour la santé!!!

L’Agence de protection de l’environnement (EPA) et la Food and Drug Administration (FDA) disent que des faibles niveaux de radioactivité ont été trouvés dans un échantillon de lait provenant de l’état de Washington.

La FDA a indiqué que ces données sont à revoir dans les prochains jours en raison de la crise nucléaire au Japon et que les niveaux de radiation devraient être relativement à la baisse.

Les résultats d’un échantillon de lait du 25 mars, dans la ville de Spokane, Washington, montrent des niveaux d’iode 131 qui sont encore 5000 fois inférieurs aux niveaux préoccupants fixés par la FDA, y compris les niveaux fixés pour les nourrissons et les enfants.

L’EPA a déclaré qu’elle allait élever la surveillance à un niveau national sur le lait, les précipitations et l’eau potable.

Au Japon, les ventes de lait et d’épinards sont interdites dans les zones proches de la centrale nucléaire. Aux États-Unis, les aliments japonais représentent moins de 4% de toutes les importations des États-Unis, principalement des fruits de mer, des grignotines, des fruits et légumes transformés.

La FDA a indiqué qu’elle ne s’attend à aucun danger radioactif concernant l’approvisionnement alimentaire des États-Unis. [aucun danger radioactif, mais du lait est contaminé?????]

Source:
http://www.time.com/time/nation/article/0,8599,2062325,00.html

C’est confirmé: la fusion des barres de combustible est en cours et la situation est réellement hors de contrôle

Le noyau radioactif dans un réacteur de la centrale de Fukushima semble avoir fondu dans le fond de sa cuve de confinement selon la mise en garde d’un expert hier. Des craintes ont été émises quant aux gazs radioactifs qui pourraient être libérés bientôt dans l’atmosphère.

Richard Lahey, qui a été chef de la sécurité des réacteurs chez General Electric, dit que les travailleurs ont maintenant perdu leur combat. Le noyau a fondu à travers le fond de son récipient, dans le réacteur no.2, et une partie de cette substance se trouve maintenant sur le plancher.

Les travailleurs sont payés très cher pour tenter de mettre fin à ce cauchemar, exposés à un très haut niveau de radiation, mais il semble que leur bravoure suicidaire pourrait s’avérer vaine et mortelle! L’opérateur de la centrale espère arrêter la contamination en cours sans quoi 130 000 personnes seront forcées de quitter leur maison.

En date d’aujourd’hui, le lait est contaminé, les légumes et l’eau potable. L’eau de mer autour de la centrale l’est tout aussi, sans compter les marées qui disperseront les éléments radioactifs. Les autorités ont noté des quantités de plutonium dans le sol en dehors de la centrale. Les tunnels qui relient les réacteurs 1, 2 et 3 sont remplis d’eau contaminée et ce, à des niveaux importants.

L’Agence de sécurité nucléaire du Japon prétend que les niveaux de plutonium ne sont pas dangereux pour la santé humaine [vraiment?], mais confirme tout de même que la situation est extrêmement grave et qu’une fusion partielle serait en cours dans au moins un réacteur.

Les ingénieurs continuent de tenter de réparer le système de refroidissement, mais ils sont forcés de travailler entourés de radiations et sans électricité.

Source:
http://www.independent.co.uk/news/world/asia/suicide-squads-paid-huge-sums-amid-fresh-fears-for-nuclear-site-2256741.html

Publicités